Maintenue, la foire exposition d'automne à Amiens tire un bilan mitigé en raison du Covid-19

Un temps en suspens, la foire exposition de Picardie a bien débuté le 2 octobre et se clôt ce 11 octobre. 30 000 visiteurs ont arpenté les allées de Mégacités, soit un tiers de moins que les années précédentes. Malgré tout, les exposants étaient soulagés de pouvoir enfin travailler.
 

Démonstrateur basé à Lille, Alain Vanschelle pourrait bien ne plus participer à des foires dans sa région cette année.
Démonstrateur basé à Lille, Alain Vanschelle pourrait bien ne plus participer à des foires dans sa région cette année. © Marine Lesprit / France Télévisions
Pour cette première foire exposition d'automne, le public est bien clairsemé. Au parc Mégacité d'Amiens, seulement 3 500 personnes sont admises à la fois : c'est la condition pour que la foire se tienne ici pendant dix jours, en raison de l'épidémie de Covid-19. Cette restriction n'a pas empêché la présence de 210 exposants, essentiellement venus des Hauts de France.

"Depuis le mois de mars, certains n'avaient pas exposé, n'étaient pas sortis. C'était primordial qu'ils reprennent contact avec la civilisation, le social et l'économie," souligne Marc Zeitoun, directeur général du parc des expositions amiénois.

Artisan-créateur, Frédéric Lefèvre a réalisé depuis le début de l'année la moitié de son chiffre d'affaires habituel. L'annulation en cascade des foires et marchés en est la cause principale. "Je n'ai pas de boutique, de lieu de vente. Donc sans événementiel, on est un peu privé de sources de revenus," confie-t-il.

Une fréquention un tiers moins importante

Même constat pour Alain Vanschelle, démonstrateur. La Foire d'Amiens lui offre l'occasion de ratrapper un peu un chiffre d'affaires en berne. "Je pense que ce sera la dernière car, étant Lillois, la jauge va être réduite à 1000 personnes là-bas, on ne pourra plus y créer d'événement pareil." Pour les professionels, il reste une crainte de taille en cette fin d'année : l'annulation des marchés de Noël.

Depuis le 2 octobre, environ 30 000 visiteurs ont arpenté cette foire d'automne, une fréquentation 35% moins importante que lors des précédentes éditions. Ces curieux avouent être désireux, malgré le contexte, de venir découvrir les produits vendus à la foire. "On prend les dispositions, les masques avec les enfants, on ne les enlève que pour manger un bout. On se désinfecte les mains. Il faut continuer à vivre," propose un visiteur venu en famille.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foires fêtes locales événements sorties et loisirs économie coronavirus/covid-19 santé société