Une manifestante interpellée à Amiens pour avoir "dissimulé son visage"

Jeudi 9 janvier, en marge de la manifestation contre la réforme des retraites, Amandine, une manifestante a été interpellée pour avoir dissimulé son visage et refusé de se disperser après plusieurs sommations de la police. Des faits qu'elle conteste. 

A Amiens, les manifestants se sont rassemblés devant le Zénith alors que la Maire Brigitte Fouré prononçait ses voeux
A Amiens, les manifestants se sont rassemblés devant le Zénith alors que la Maire Brigitte Fouré prononçait ses voeux © FTV
Indignation parmi les Gilets-Jaunes d'Amiens. Jeudi 9 janvier, Amandine, une manifestante, figure des Gilets-Jaunes dans la région et membre du syndicat Solidaire Jeunesse et Sport a été interpellée en marge de la manifestation contre la réforme des retraites dans la capitale Picarde. 

Amandine a été arrêtée alors qu'elle participait à un rassemblement organisé par les manifestants, aux abords du Zénith d'Amiens à l'occasion des voeux de la Maire Brigitte Fouré. Une interpellation qui a choqué de nombreux manifestants. Le syndicat Solidaire considère même qu'elle a été arrêtée "sans raison".
 
Selon son avocate, Maître Zineb Abdellatif, Amandine a été arrêtée pour avoir couvert son visage et refusé de se disperser après plusieurs sommations de la police. Des faits que l'intéressée conteste. 

"L'air était irrespirable à cause des fumigènes, décrit son avocate. Alors oui, elle a mis son cache-cou sur son visage pour se protéger". Concernant la désobéissance aux forces de l'ordre, Amandine dit ne pas avoir entendu les sommations, toujours selon son avocate. 

Un rassemblement a été organisé ce matin par les Gilets-Jaunes, devant le commissariat d'Amiens, pour la soutenir. 
 
La syndicaliste est sortie de garde à vue ce vendredi 10 janvier aux alentours de 16h30. Elle est convoquée devant le tribunal en juin. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social manifestation