Le marché de Noël d'Amiens toujours incertain à cause de la dégradation de la situation sanitaire

À un peu moins d'un mois et demi de l'ouverture programmée du marché de Noël d'Amiens, la tenue de l'événement demeure incertaine. La propagation de plus en plus rapide du coronavirus et son lot d'inconnues remettent en cause l'organisation des festivités.

Le marché de Noël d'Amiens 2019
Le marché de Noël d'Amiens 2019 © FTV
Aura lieu ? N'aura pas lieu ? L'incertitude quant à l'organisation du marché de Noël d'Amiens est complète. La dégradation rapide de la situation sanitaire liée à la seconde vague de coronavirus complique la prise de décision des autorités, à un mois et demi de la potentielle ouverture des festivités de Noël. Les commerçants du centre-ville, organisateurs de la manifestation, font tout pour s'adapter aux consignes sanitaires de plus en plus strictes, tout comme la mairie.
 

Ni annulé, ni maintenu

"Les discussions sont en cours, explique Michel Collet, chargé des relations presse à la mairie d'Amiens. Pour l'instant, le marché de Noël n'est ni annulé, ni maintenu." Il y a en fait deux volets dans l'événement qui débute traditionnellement à la fin du mois d'octobre : le côté animation, géré par la municipalité, et le côté chalets, organisé par les commerçants du centre-ville.

Chez les commerçants, on assure que tout est prêt depuis fin septembre. "On a réduit le nombre de chalets tout en augmentant la distance entre chaque exposant et établi un système de barriérage devant chaque chalet ainsi qu'un sens de circulation", précise Gaël Mordac, président de la fédération des commerçants du centre-ville d'Amiens. Cette année, si l'événement est maintenu, ils ne seront que 80 exposants (contre 130 les années précédentes) répartis sur une seule ligne (contre deux dos à dos en 2019).

Optimiste, il entend donc le rester. "On a beaucoup bossé dessus pour fluidifier au maximum les promeneurs et perturber le moins possible la circulation habituelle, poursuit Gaël Mordac. On a un marché atypique qui s'étale sur un kilomètre dans une rue piétonne commerçante et de toute façon, ce n'est pas lui qui crée le flux."
 

Conditions difficiles

Un optimisme que ne semble pas partager la mairie d'Amiens. "On peut toujours espérer une amélioration de la situation sanitaire, suggère Michel Collet, mais actuellement, les conditions à réunir pour garantir la sécurité de tous sont de plus en plus difficiles à satisfaire." Pourtant, une annulation représenterait un perte économique conséquente ainsi qu'une baisse d'attractivité non négligeable pour la ville.

"On va maintenir les illuminations mais en revanche les parades et de nombreuses autres animations ne vont pas pouvoir avoir lieu, déplore le chargé de relations presse. Comment on fait pour faire défiler les enfants sur les genoux du père Noël tout en respectant les gestes barrières ?" Dernier point d'incertitude : alors que de nombreux marchés de Noël des grandes villes voisines sont d'ores et déjà annulés, un afflux de visiteurs supérieur à l'accoutumée, pourrait bousculer l'organisation de l'événement.
 

Décision préfectorale

Un argument que conteste Gaël Mordac. "De toute façon, on a chaque année des gens qui font le tour des marchés de Noël et qui viennent de tous les Hauts-de-France, balaie-t-il. Et ce sont des gens qui ne viennent qu'une fois, pas cinq." En fin de mois, une réunion se tiendra pour que les commerçants exposent leur proposition détaillée et une décision sera actée début novembre.

"Il convient d'attendre les directives nationales, précise-t-on du côté de la préfecture, qui doit valider ou non la tenue définitive du marché. Samedi dernier, le taux d'incidence était de 124 pour 100 000 habitants et à partir de 150, on passe à des mesures beaucoup plus dures." Affaire à suivre, donc.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
marchés de noël noël événements sorties et loisirs