En meeting à Amiens, François Ruffin lance la campagne de son “front populaire écologique” pour les municipales

François Ruffin, le 16 novembre à l'espace Dewailly à Amiens. / © France 3 Picardie / B. Henrion
François Ruffin, le 16 novembre à l'espace Dewailly à Amiens. / © France 3 Picardie / B. Henrion

Le député (LFI) de la Somme était en meeting ce samedi à Amiens. François Ruffin, accompagné du maire EELV de Grenoble Eric Piolle, a lancé sa "bataille d'Amiens" et annoncé quelques noms d'une liste qui se veut un rassemblement à gauche.

Par M.L. et B.H.

« Un front populaire écologique à Amiens » : tel est le projet que François Ruffin annonce vouloir bâtir, à quatre mois des élections municipales. Cette ambition, le député La France insoumise de la Somme, l'a réaffirmée ce samedi 16 novembre au cours d’un meeting organisé dans la ville picarde en présence notamment d’Eric Piolle, maire EELV de Grenoble. Un lancement de campagne à l'espace Dewailly, auquel environ 600 personnes ont assisté.
 
L'espace Dewailly lors du meeting organisé ce samedi 16 novembre. / © France 3 / B. Henrion
L'espace Dewailly lors du meeting organisé ce samedi 16 novembre. / © France 3 / B. Henrion

Si François Ruffin ne se porte pas candidat, il compte néanmoins soutenir une liste rassembleuse à gauche, avec huit entités dans le viseur : EELV, LFI, son micro-parti Picardie Debout, Place publique, le PS, le PCF, Ensemble et le collectif "Résolument à gauche". Lui-même avait été élu lors des législatives de 2017 grâce au soutien d’un spectre élargi d'acteurs, réunissant aussi bien EELV, LFI que le PCF. Eric Piolle, quant à lui, a pu compter en 2014 sur le soutien de la gauche radicale.
 

« Nous ne voulons pas laisser le pays dans la situation politique où il devrait ne décider qu'entre l'ultralibéralisme de Macron et Le Pen », a expliqué celui-ci en amont du meeting.  « Le social et la justice environnementale vont de pair, a-t-il argumenté. A Grenoble nous avons par exemple fait des tarifs solidaires pour l'eau en fonction des revenus. »
 

Une convergence que devra incarner une liste à trois têtes : à Julien Pradat et Evelyne Becker, est venue s'ajouter Emilie Thérouin, présente au meeting. Si l'architecte et l’ancienne représentante syndicale chez Goodyear avaient déjà le soutien affiché de François Ruffin, la participation de celle qui avait été désignée en septembre cheffe de file d'Europe Ecologie Les Verts mi-septembre semble concrétiser l'alliance « verte et rouge » appelée de ses voeux par le député de la Somme.
 
 
Venu "pour lancer la bataille d'Amiens", ce dernier a vivement attaqué le bilan Brigitte Fouré. La maire sortante, qui a reçu la semaine précédente le soutien officiel de La République en marche, mène quant à elle une liste de rassemblement à droite, de l'UDI à LR. 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus