Meurtre de Noémie à Amiens : une reconstitution du drame

Publié le Mis à jour le
Écrit par ML et CJL

La jeune femme a été retrouvée morte sur un chemin à Amiens en novembre 2017, tuée par son ex-compagnon à coups de cutter. Si l'homme a reconnu les faits, la question d'une éventuelle préméditation doit encore être éclaircie. 

Pendant plusieurs heures, l'ex-compagnon a expliqué sa version des faits au cours de la reconstitution effectuée ce mardi après-midi chemin du Réservoir à Amiens, là où le corps de Noémie Feuilloy a été retrouvé en novembre 2017. Mis en examen pour assassinat, il explique que leur discussion s'est envenimée. "Il l’a suivie, relate Annick Darras, avocate de la famille de la victime. Ils ont marché un moment côte à côte. A un moment donné, ils se sont arrêtés. Il l’a bousculée, il prétend qu’elle l’a bousculé. Il a arraché son manteau et le sac à main est parti. Il a sorti de sa poche le cutter."

 

Lorsqu'il s'est aperçu du décès, l'homme raconte qu'il a déplacé le corps avant de le recouvrir de broussailles. Pour la famille de la victime, cette reconstitution doit permettre d'établir ces faits comme aggravants. Ils ne croient pas à la thèse de coup de sang et sont persuadés qu'il y a eu préméditation. « S’il avait ce cutter dans les mains, c’était pour faire quoi ? », s'interroge Joëlle Lemaire, belle-mère de Noémie. La jeune femme, âgée de 30 ans, avait quitté son conjoint et porté plainte deux fois pour violences conjugales. Son ex-compagnon avait l'interdiction de l'approcher. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité