• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Présentation de Ganso très médiatisée

© France 3 Hauts de France
© France 3 Hauts de France

C'est la sensation médiatique du moment. L'arrivée de Paulo Henrique Ganso à l'ASC. Le joueur, prêté pour un an par le FC Séville avec une option d'achat, est très attendu en Picardie. Il a été présenté pour la première fois à la presse ce vendredi, des médias bien plus nombreux qu'à l'accoutumée.

Par Camille Di Crescenzo

Coup de génie ou coup médiatique ? 

Un sourire brésilien capté par une, deux, trois ...neuf caméras et des centaines de flash, autant dire que la présentation de Paulo Henrique Ganso à la presse a pris la tournure d'un cérémonial, à la surprise du président de l'ASC, Bernard Joannin : "Nous ne sommes pas habitués à Amiens à avoir autant de monde en conférence de presse". 

Une trentaine de journalistes se sont déplacés dont Isabela Pagliari, journaliste brésilienne : "Il est très connu au Brésil. On s'intéresse beaucoup à lui parce qu'à l'époque où il jouait à Santos, en même temps que Neymar, il était une grande star au Brésil". 

L'annonce de son arrivée avait provoqué un véritable engouement sur les réseaux sociaux.
Une vidéo vue près de 300 000 fois, un record pour le club.

Alors que Neymar a percé en Europe, Ganso attendait au Brésil avant de peu jouer au FC Séville ces deux dernières saisons. Aujourd'hui le footballeur espère enfin montrer ses qualités d'attaquant. "Cette année, j'espère pouvoir jouer plus sans me préoccuper de savoir si je vais être sur le banc de touche ou non. Etre toujours sur le terrain pour montrer mes qualités, car ici, tout le monde attend de beaux buts". 

Très attendu aussi par les experts, comme Mathieu Dubrulle, journaliste sportif à France Bleu Picardie : "18 matchs en deux saisons, c'est très peu pour un joueur de 28 ans et de cette classe-là. Donc on a hâte de savoir quel est le vrai niveau aujourd'hui de Ganso et s'il correspond à sa notoriété actuelle".

Premier élément de réponse le 15 septembre face à Lille. Un derby pour lequel se sont écoulés deux fois plus de billets.
 

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus