"Priorité au bus et au vélo à partir du 11 mai" : Amiens Métropole dévoile son plan de déconfinement pour les transports

Port du masque obligatoire et nombre de passagers limités dans les bus, augmentation du trafic pour les voitures et les vélos... Le déconfinement va engendrer des changements dans les habitudes de transport à partir du 11 mai. Et les villes doivent s'adapter. Exemple à Amiens.

Vélo en ville. (photo d'illustration).
Vélo en ville. (photo d'illustration). © PHOTO SIMON DAVAL / MAXPPP
Avec le déconfinement, nombreux sont ceux qui craignent une nouvelle vague de l'épidémie. Pour éviter une nouvelle propagation du virus, les transports en commun risquent d'être délaissés au profit du vélo ou de la voiture.

Partant de ce constat, Amiens Métropole a pris des dispositions afin de faciliter les déplacements en ville. Le vélo devient une priorité et des règles sanitaires très strictes seront mises en place dans les bus.
 

Créations de voies de circulation pour le vélo

La ville d'Amiens ne change rien quant à la circulation des voitures. La vitesse est réduite à 30 km/h dans tout le centre-ville et le restera, donc aucune modification de ce côté-là. 

En revanche, les déplacements en bus et à vélo sont privilégiés. Désormais, les accès au centre-ville par les axes Nord-sud et Est-ouest, seront aménagés soit par la pose de plots pour créer davantage de voies de circulation dédiées aux cyclistes, soit par l’installation de panneaux de signalisation pour indiquer les sens interdits ou uniques.
Carte des pistes cyclables au centre-ville d'Amiens.
Carte des pistes cyclables au centre-ville d'Amiens. © Amiens Métropole

Si ces mesures d'aménagement sont pour le moment provisoires, elles "pourraient devenir pérennes si elles s'avèrent positives" précise Brigitte Fouré dans un communiqué.

Par ailleurs, un parking vélo a été installé sur le parvis de la Maison de la Culture. 

Pendant le confinement, le prix de l'abonnement à Vélam est passé de 25 à 15 euros par mois pour les personnels soignants. Désormais, cette mesure est étendue à l'ensemble de la population. Mais en plus, Amiens Métropole prend à sa charge les 15 euros restants. L'abonnement mensuel devient donc gratuit pour tous jusqu'au 31 août. Pour les locations de courte durée, la 1ère heure est gratuite au lieu d'1/2 heure précédemment.
 

Offre de location gratuite jusqu'au 31 juillet

"Pour s’adonner au vélo, faut-il encore en avoir un, si possible en bon état ou disposer d’un parc de location suffisamment fourni et attractif en terme de tarif", a indiqué Alain Gest.

Buscyclette, le service de location de vélo d'Amiens Métropole, qui était fermé pendant le confinement, rouvre dès le 11 mai et propose également une offre d'essai gratuite jusqu'au 31 juillet.
1000 vélos électriques sont déjà en circulation. 400 vélos de ce type sont commandés, dont 80 devraient être opérationnels d'ici mi-mai.
Buscyclette met aussi en place un pré-diagnostic de l'état des vélos des particuliers, avec distribution de la liste des réparateurs agréés pour la prime de 50 euros suite au pré-diagnostic. Ce service sera organisé devant l'agence du mardi au vendredi de 11h30 à 15h30 et le samedi de 10h à 17h. 
Pour éviter d'attendre devant l'agence, il est recommandé de prendre rendez-vous en ligne.
 

Mesures de sécurité sanitaire renforcées dans les bus.

Avec le déconfinement, AMETIS s'attend à une progression de la fréquentation des bus. Pour éviter les risques de propagation du virus, ces derniers seront désinfectés plusieurs fois par jour et le nombre de passagers sera limité à 35 dans les bus articulés au lieu de 150 habituellement. Dans les bus standards, la fréquentation sera limitée à 20 voyageurs.
Kéolis s’engage à proposer davantage de bus aux heures de pointe. Le port du masque et le respect des distanciations sont obligatoires. Dans les bus traditionnels, la vente des billets sera suspendue comme c'était déjà le cas dans les Némo.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société transports économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter