Roland-Garros 2023. À 10 ans, ils ont l'honneur d'accompagner les joueurs sur le court Philippe-Chatrier : "c'était très impressionnant"

Romane et Hector ont vécu un rêve : participer à Roland-Garros, à 10 ans. Les deux jeunes picards ont accompagné ce mardi 30 mai Daniil Medvedev, le n°2 mondial du tennis masculin et son adversaire, lors du 1er tour du tournoi du Grand Chelem parisien. Retour avec les deux intéressés sur cette journée inoubliable.

La nouvelle de leur participation à l’un des quatre tournois de tennis les plus importants du monde, sur l’emblématique court Philippe-Chatrier, remonte à avril. Ils ont reçu la nouvelle via leurs parents après avoir été nommés par leur club, le TC Dury, situé près d’Amiens.

Mise en place depuis 2018 par Roland-Garros, l’action "entrée de rêve" permet chaque année à 100 jeunes licenciés âgés de 9 et 10 ans d’accompagner, lors de chacune des rencontres des tournois simples dames et messieurs, les plus grands joueurs et les plus grandes joueuses de la planète tennis. Les participants sont choisis parmi la cinquantaine de clubs tirés au sort sur tout le territoire. Cette année, le TC Dury, près d’Amiens, a été retenu pour la première fois.

Pour le représenter, les dirigeants ont décidé de choisir Romane et Hector, tous les deux âgés de 10 ans, évoluant dans le pôle compétition. Le père de Romane explique que c'est "le président, Richard Boré, qui a présenté les deux enfants pour participer à l'opération." Une manière pour eux d’approcher au plus près ceux qui les inspirent.

"J’ai hâte, mais je suis stressée"

Romane, 10 ans, licenciée du TC Dury

Les deux jeunes ont ainsi eu plusieurs semaines pour rêver de ce moment et imaginer avec quel joueur ou quelle joueuse ils allaient pouvoir rentrer sous les applaudissements des spectateurs présents. Le sort a choisi pour eux la rencontre opposant le n°2 mondial Daniil Medvedvev au Brésilien Thiago Seyboth Wild, dans le cadre du 1er tour. "J’ai hâte, mais je suis stressée", avouait Romane, à trois heures de l’événement. Hector nourrissait le même sentiment.

"On est arrivé. Il y a des enfants qui sont partis s’habiller. Ils vont faire le premier match. Et à la fin du premier set, on nous a donné un point de rendez-vous entre le cours 7 et 9, pour aller nous habiller et pour pouvoir faire l’entrée des joueurs", explique Romane. C’est une fois en tenue, dans les coulisses du court Central, qu’on leur a attribué le joueur. Si Hector n’avait pas de préférence, Romane espérait rentrer aux côtés de l’un des joueurs les plus en vue du tournoi : Daniil Medvedev, n°2 mondial.

Ils ont servi de "grigri contre Medvedev"

Le matin, elle décrivait ce qu’elle imaginait : "ça va être très impressionnant parce que du coup le court va être énorme et qu’on va être tout petit par rapport au court". C’est à 13h30 que les deux chanceux du jour ont foulé la terre battue aux côtés des joueurs. Comme souhaité, Romane a marché avec le n°2 mondial, un joueur qu'elle "aime bien". Comme prévu, elle a ressenti du stress tout en étant très impressionnée par la grandeur du lieu. Elle n'a pas entendu le speaker la nommer, "trop occupé et concentré à marcher" à côté du joueur.

Les deux pères ont aussi vécu intensément ce moment. Celui d'Hector décrit une sensation "étrange de le voir sur le court et de le voir remonter en tribune, c'est étonnant. Il y a un certain décalage qui se fait. Je pense que c'est une super expérience pour lui de vivre à l'intérieur même, les coulisses, d'être à côté des joueurs."

Les deux enfants ont passé un moment magnifique, en vivant la première sensation du tournoi, l'élimination prématurée de Medvedev après plus de 4h15 de match. Ils ont fait office de "grigri" pour Thiago Seyboth Wild, rigole le père d'Hector, en parlant de cette rencontre incroyable.

Les deux licenciés retourneront peut-être à Roland-Garros en tant que ramasseurs de balles voire en tant que joueur ou joueuse aguerris.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité