Salon de l'agriculture 2024 : un fromager d'Amiens, gagnant du concours du meilleur plateau de fromage

Grégoire Déclémy, fromager à Amiens vient de remporter la Lyre d'Or au Salon de l'agriculture. Organisé tous les deux ans par la fédération des fromages de France, le concours récompense les meilleurs plateaux.

C'est une belle victoire pour Grégoire Déclémy. Le fromager de chez Julien Planchon à Amiens, vient de remporter la Lyre d'Or, le concours de plateaux de fromages des crémiers-fromagers qui a lieu au Salon de l'agriculture.

À l'annonce du résultat, c'est une immense fierté pour le fromager de 33 ans qui participait au concours pour la première fois. "Je suis content, sous le coup de l’émotion. On a gagné, on représente les Hauts-de-France, on est les meilleurs."

Pour remporter la Lyre d’Or, le fromager devait réaliser trois planches sur le thème des Jeux olympiques. Le tout sous l’œil attentif de jurés reconnus dans la profession. Et surtout de son fan club picard. "Les dernières semaines, le dernier mois, on a mangé Lyre d’Or, dormi Lyre d’Or", raconte son épouse, Sarah Déclémy. "Quand on voit l’aspect du buffet qu’il est en train de préparer, on est plutôt rassurés. Le thème est bien respecté. Mais tout ça par contre, ça a été beaucoup de travail en amont", confie son patron, Julien Planchon.

Maîtrise du visuel

Dans sa fromagerie à Amiens, il a ainsi dû se dégager du temps pour l'entraîner à coup de trois heures par semaine. "Ce qui a été long, c'était de penser les idées, le support, le plateau global. Des fois, on voit bien le plateau en tête, mais quand on met en application, ça ne va pas. Et puis il faut faire des simulations chronométrées pour être sûr qu'on soit bien dans les temps. C'est plaisant, mais c'est fatiguant parce qu'on y pense beaucoup", nous confiait-il à quelques jours du concours.

"J'essaye d'avoir un alignement qui est parfait pour avoir un rendu hyper carré, très visuel. La qualité des coupes et la justesse sont notées et c'est une part importante de la note."

Le visuel, mais aussi le respect du règlement, les saveurs, l’organisation du plan de travail, l'hygiène… Autant de critères scrutés par le jury, visiblement convaincu.

Après 2h30 d'épreuve, l'Amiénois peut souffler enfin. "Gros stress sur la fin, j’avais un peu de retard, mais j’ai réussi à finir et je suis plutôt satisfait."

Avec Lucie Caillieret / FTV

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité