Somme : à Glisy, un individu interpellé pour un rodéo sauvage

Depuis le 3 août 2018, les rodéos sauvages sont punis par la loi. Les contrevenants encoyrent un an de prison et 15 000 euros d'amende. À Amiens et aux alentours, cette pratique dangereuse est devenue courante. À Glisy, un homme a été interpellé vendredi 18 octobre et son permis annulé.
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © MAXPPP
Même si les forces de l'ordre ont encore du mal à enrayer le phénomène, désormais, la chasse au rodéo sauvage est déclarée à Amiens et dans les communes aux alentours par la police nationale. Et elle porte ses fruits. 

Avant 2018, les rodéos urbains étaient punis sur la base d'infractions au code de la route. Mais désormais toute personne qui met en danger la vie d'autrui sur la route ou trouble la tranquillité publique avec cette pratique dangereuse, encoure un an de prison et 15 000 euros d'amendes. La loi prévoit également la confiscation de l'engin motorisé.   
 
Le vendredi 18 octobre, le tribunal a annulé le permis d'un conducteur. Il s'adonnait à la pratique du rodéo sauvage à Glisy.
 
Il y a un mois, la police nationale a effectué une opération de contrôle routier, au cours de laquelle des quads et des motos ont été saisis à Amiens. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sécurité société