Somme : à Villers-Bocage, élèves et hirondelles cohabitent dans la cour de récréation

Une hirondelle de fenêtre nourissant ses petits, logés dans ce nid si caractéristique, à Hamel (Nord). / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Une hirondelle de fenêtre nourissant ses petits, logés dans ce nid si caractéristique, à Hamel (Nord). / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

L'école municipale de Villers-Bocage (Somme) abrite la plus importante communauté d'hirondelles de fenêtre des environs d'Amiens. Pour résoudre les problèmes de déjection sans détruire les nids, opération interdite par la loi, l'école a fait appel à l'association Picardie nature ce 11 décembre.

Par Valentin Pasquier

L'école municipale Les Hirondelles de Villers-Bocage (Somme) n'a jamais aussi bien porté son nom. Une quinzaine de nids de ces oiseaux, en forme de coupe percée d'une petite ouverture vers le haut, sont installés sur ses façades. Il s'agit d'abris caractéristiques d'hirondelles de fenêtre, une espèce identifiable par son plumage noir et blanc et dont l'établissement abrite la communauté la plus importante des environs d'Amiens.

Hélas, la cohabitation avec les enfants et leurs enseignants est mise à mal par les déjections des oiseaux. Appelée à intervenir, l'association Picardie nature est intervenue les 4 et 11 décembre pour placer de simples plaques de plexiglas sous ces nids pour régler ce problème d'hygiène. Terminées les crottes sur la cour et les têtes des élèves : celles-ci restent sur la plaque !


 
 

Interdiction de détruire les nids

L'hirondelle est une espèce protégée et il est interdit de détruire les oeufs et les nids, à moins de remplacer ces derniers par des nids artificiels. Pour les besoins de travaux d'isolation réalisés pour la rentrée, l'école Les Hirondelles a dû détruire six nids et les recréer afin de ne pas désorienter les hirondelles. On estime que les populations d'hirondelles, espèce protégée, ont diminué de 40% ces 20 dernières années en France, principalement en raison de la disparition de leurs proies et... de la destruction de leurs nids !

La construction d'un nid, formé d'une accumulation de boulettes de boue et de salive, est un travail laborieux pour l'hirondelle. Les hirondelles réalisent en moyenne environ mille voyages pour chercher ces boulettes, parfois jusqu'à plus d'un kilomètre de distance. Vous avez bien calculé : ces oiseaux parcourent près de 1 000 kilomètres pour bâtir leur abri !

Pratique : si des hirondelles viennent nicher chez vous et que vous faites face à un problème de déjections, n'hésitez pas à contacter l'association Picardie nature. Tout en enrichissant leur étude de l'oiseau, ces spécialistes pourront vous expliquer comment contourner le problème sans détruire le nid.

 

Sur le même sujet

Les + Lus