TER à 1 euro entre Amiens et Le Tréport : "deux heures de trajet pour passer la journée à la plage c'est un peu long"

Depuis le 3 juillet et jusqu’au 22 août, la région Hauts-de-France propose des billets de train "destination mer" à 1 euro. L’objectif de ce dispositif déjà mis en place l'été dernier, permettre au plus grand nombre d’avoir accès au littoral, partout dans la région. Notre journaliste a pris le TER.

Aller à la plage pour la modique somme de 1 euro. C’est ce que propose la région Hauts-de-France cet été du 3 juillet au 22 août. J'ai donc voulu essayer ce dispositif, nommé "éTER", depuis Amiens.

Pour pouvoir bénéficier de ce tarif préférentiel, c'est très simple. Il suffit de se rendre sur le site internet TER Hauts-de-France, ou en gare, sur les distributeurs de billets régionaux et auprès des équipes SNCF.

Il n’y a aucune condition pour y avoir droit, tout le monde peut ainsi profiter de ces trains "destination mer".

5000 billets par jour

La vente est seulement soumise aux stocks disponibles, 5000 billets par jours sont alloués pour cette offre.  

Je décide de réserver mon billet direction Le Tréport - Mers-les-Bains sur internet. J'aurai pu choisir une autre destination dans les Hauts-de-France : Boulogne-sur-Mer, Calais-ville, Dunkerque, Etaples-le-Touquet, Noyelles, Rang-du-fliers, Rue et Wimille-Wimereux. 

Le prochain train est à 11h40. Une fois mon billet en poche, je saute dans le TER en provenance de Paris, direction Calais-ville. Moins de 25 minutes plus tard, il faut descendre à la gare Abbeville… Et c’est là que ça se complique.

Un trajet compliqué

En 2018, la ligne TER Abbeville-Le Tréport a été fermée car en mauvais état. Il faut donc faire le reste du trajet en car.

"C’est dommage de devoir prendre un bus et de ne pas pouvoir y aller directement en train, regrette Dino Tomasi, un usager habitué du trajet Amiens – Le Tréport. Ca fait presque deux heures pour aller à la plage. C’est compliqué de prévoir un aller-retour à la mer dans la journée avec un trajet si long".

Devant la gare d’Abbeville, aucune indication. Heureusement, quelques habitués savent où se placer pour attendre leur transport. La correspondance est assez courte : 20 minutes d'attente suffisent.

Dans le car, une dizaine de personne… pas plus. La distanciation sociale est donc largement respectée. Parmi les passagers, aucun ne fait le trajet pour aller à la plage. "Il y a un peu plus de monde le week-end, affirme la conductrice. Mais ça reste moins que l’année dernière. Le mauvais temps y est sans doute pour quelque chose".

Une offre méconnue

Pire, aucun des passagers ne profite du trajet à 1 euro. "Je ne savais pas que ça existait, concède Stéphane qui fait régulièrement l’aller-retour entre Paris et Le Tréport. Le bus entre Abbeville et Le Tréport est à 1 euro toute l’année donc ça ne change rien pour moi".

J’ai pris mon billet à 10 euros, comme d’habitude

Dino Tomasi

"J’avais complètement oublié qu’il y avait cette offre, reconnaît Dino Tomasi. C’est vrai que j’en ai entendu parler mais je n’ai pas vu d’autre communication autour donc j’ai pris mon billet à 10 euros, comme d’habitude".

Et pour cause, quand on réserve son train sur Oui.sncf, le tarif de base à 10 euros est le seul proposé. Pour aller à la mer et payer seulement 1 euro, il faut donc savoir que l’opération existe et trouver le portail qui permet de réserver ces billets à un prix préférentiel. 

"Hier [mercredi 4 août, NDLR] j’ai eu mes premiers passagers avec ce fameux billet à 1 euros, explique la conductrice du car. Ils venaient de Lille".

1h10 après j’arrive au Tréport, il est 13h30. Ironie de l’histoire, l’arrêt se trouve devant la gare TER.

Je peux profiter de ma journée à la plage tranquillement... Tout en gardant un œil sur ma montre. Le dernier retour de la journée est programmé à 17h29.  Moins de quatre heures pour apprécier cette escapade.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de somme nature parcs et régions naturelles sncf économie transports