Un an après, Altifort, le repreneur de Pentair, dresse son premier bilan

Il y a un peu plus d'un an, l'ancienne usine SAPAG, puis Pentair, a été sauvée de la fermeture par un repreneur local. Naissait alors "PVI", Picardie Valves Industries, à Ham. La petite nouvelle dresse un premier bilan.

© France 3 Picardie
Fin 2015, l'Américain Pentair annonçait la fermeture de l'usine à Ham. Un repreneur était finalement choisi mais suscitait la méfiance des salariés ...Altifort, un groupe de plusieurs petites sociétés rachetées par un duo de chasseurs d'entreprises en difficulté.  Naissait alors Picardie Valves Industries.

Depuis la reprise, 4 millions d'euros ont été investis, dont 300 000 euros d'aides régionales, dans le renouvellement des machines, la formation et la rénovation du pôle commercial.

Des salariés apaisés​


Aujourd'hui Altifort compte 320 salariés en France et en Allemagne, dont 111 chez PVI. Certains ont été recrutés récemment et des postes sont encore à pourvoir.

En un an, Bart Gruyaert, le PDG, dit avoir récupéré plusieurs clients de Pentair. Pour l'avenir, il mise sur les nouvelles technologies. PVI continue de fabriquer de la robinetterie pour les industries et ajoute à son activité, la surveillance de la robinetterie. 

Si cette stratégie n'était pas forcément celle qu'imaginaient les salariés, après ce qu'ils ont vécu, ils espèrent que le projet tiendra dans la durée.
durée de la vidéo: 02 min 10
Inauguration nouveau centre usinage Altifort à Ham

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie