Après 23 ans de fermeture, l'estacade Est de la jetée portuaire du Tréport est rouverte au public

Plus de 23 ans après sa fermeture, l’estacade Est du Tréport est de nouveau accessible aux promeneurs. Le port retrouve son ambiance historique pour le bonheur des habitants.

Le bois exotique conserve sa couleur originelle, et ainsi l'identité tréportaise d'une estacade enfin retrouvée. Après des années d'attente, l'estacade Est de la cité portuaire du Tréport est de nouveau accessible au public. Après une phase de démontage, la construction des 200 mètres de pont a nécessité plusieurs mois de travaux.

 

La jetée Est était inaccessible depuis plus de 20 ans

Cette estacade était fermée depuis 2001. Fatiguée par des décennies de houle, la passerelle Est devient interdite au public. Elle manque même de disparaître en 2015, heurtée par un cargo russe. Ce jour-là, l'Azurite, venu de Saint-Pétersbourg, décharge sa cargaison de 4 280 tonnes d'engrais. 

Mais la détermination de Laurent Jacques, maire du Tréport depuis 2016, permet de réunir les deux millions d'euros nécessaires à sa reconstruction à neuf. "Ça a remis le dossier sur le haut de la pile. J'ai fini par convaincre le département de Seine-Maritime qui est propriétaire du port. On a réussi à se mettre autour de la table avec le département et la communauté de communes pour trouver les fonds nécessaires afin de réaliser ces travaux et je pense qu'on a bien fait."

Sur la totalité de la somme, un tiers venait de l'assurance. De leur côté, la ville et la communauté de communes ont chacune investi 300 000 euros.

"C'est l'histoire de notre commune"

Construite à la fin du XIXe siècle, l'estacade du Tréport offre aujourd'hui un chemin de ronde aux visiteurs comme aux habitants. Pour autant, il n'en a pas toujours été ainsi. Autrefois, les estacades servaient de halage pour les navires qui rentraient ou sortaient dans le port. "Il y avait des gens et des cordages qui tiraient les bateaux dans le port. Cette utilité-là, elle n'y est plus, reconnaît Laurent Jacques. Mais c'est l'image, donc aussi le patrimoine. Je pense qu'on doit préserver ce patrimoine, pour nous, mais aussi pour ceux qui viendront après nous, pour pouvoir raconter l'histoire. C'est vraiment important, aussi bien pour les habitants du territoire que pour les touristes. (...) C'est l'histoire de notre commune, l'estacade en fait entièrement partie".

Une valeur patrimoniale qui a convaincu le département propriétaire du port d'investir pour le projet, et ce, pour le plus grand plaisir des visiteurs."Il y a un côté années folles, l'histoire, le patrimoine, etc., se réjouit une Tréportaise. Je trouve que c'est très réussi et ça donne envie de s'y promener et de venir voir comme on a encore du talent pour refaire les choses". "C'est vraiment beau à voir, ajoute une autre passante. Elle a le charme de l'ancienneté, de l'authenticité. Il faut garder ce que les villes nous offrent. Les souvenirs qu'on peut y avoir, c'est plein d'histoires".

La dynamique de restauration se poursuit. L'estacade Ouest quant à elle bénéficiera prochainement d'un plan de consolidation.

Avec Gontran Giraudeau / FTV

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité