"C'était vraiment dégueulasse" : elles louent un logement de vacances 1 700 euros et découvrent des moisissures et des punaises de lit

Deux sœurs de Moselle ont vu leurs vacances de rêve se transformer en cauchemar lorsqu'elles ont loué une maison au Crotoy, sur la côte Picarde. Le logement, censé être propice à la détente, s'est révélé être sale, envahie par les moisissures et, selon les touristes, infesté de punaises de lit. L’agence qui leur a loué le logement refuse de les rembourser.

Parties de Moselle pour passer des vacances en famille, les deux sœurs et leurs proches, dont des parents âgés de 92 et 93 ans, avaient payé plus de 1 764€ euros pour séjourner 15 jours dans une maison de vacances située au cœur du Crotoy. Pensant pouvoir profiter de moments de détente, dans cette station balnéaire qu’ils connaissent bien, elles ont rapidement déchanté dès leur arrivée.

Les vacancières avaient opté pour la maison par l'intermédiaire de l'agence immobilière Sergic. À leur arrivée à l'agence, elles ont réglé la taxe de séjour et versé une caution avant de se voir remettre les clés de la maison. Cependant, la première impression n'a pas été à la hauteur de leurs attentes. "La maison semblait plus petite que sur les photos, mais ça, à la rigueur, ce n’est pas grave. Je voulais me faire un café en arrivant, mais le micro-ondes était sale", se souvient Marie-Laurence Morland.

Mais les déconvenues ne s’arrêtent pas là. Les locataires relèvent des oreillers tachés et housses de protection sales, des moisissures sur les murs, un lit cassé qui aurait contraint un membre de la famille à dormir sur un matelas sur le sol, des sanitaires sales ou encore un lavabo bouché. "C'était vraiment dégueulasse", souffle la vacancière.

Des punaises de lit selon le médecin

Les locataires disent avoir été mordues par ce qui semble être des punaises de lit, selon leur médecin. "Nos vêtements sont dans des sacs fermés, avant d’être lavés, on a peur qu’elles envahissent notre maison, c’est un enfer. C’est super les vacances !", ironise Marie-Laurence.

Les deux sœurs se sont dites inquiètes pour la santé de leurs parents, âgés de 92 et 93 ans. "On connaît le Crotoy depuis longtemps, c’était des vacances souvenir, peut-être leurs dernières. Elles ont été gâchées."

La Sergic dément toute insalubrité 

De son côté, l’agence de location Sergic, par laquelle les vacanciers sont passés, prend la responsabilité des manquements concernant le nettoyage. "Dès que Sergic a été informé de ce manquement, l’agence a missionné une personne pour procéder au nettoyage. Cependant, les locataires ont refusé l’accès à la maison et se sont opposés à toute intervention de nettoyage". Une intervention, qui, selon les deux sœurs, concernait uniquement les sanitaires.

L’agence immobilière a également proposé de rembourser les frais de nettoyage, ainsi qu’une indemnisation financière, pour un total de 193 €. Bien insuffisant pour les locataires, qui demandent un remboursement plus conséquent.

L'agence Sergic dément en revanche formellement l’insalubrité de la maison ou encore la présence de punaises de lit.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité