COP26. Le Hub de l'énergie à Amiens : un pôle de référence pour les batteries du futur, plus vertes et plus performantes

Le Hub de l’énergie à Amiens regroupe une trentaine de laboratoires et d’industriels français. Tous travaillent au développement des batteries de demain : plus performantes, recyclables et économiques.

Inauguré en 2018, le Hub de l’énergie, est un centre de recherche situé dans les locaux de l’université Picardie Jules-Verne (UPJV). C’est ainsi en plein cœur d’Amiens qu’une centaine d'étudiants, de chercheurs, d'ingénieurs et de techniciens travaillent sur le stockage de l'énergie et notamment sur les batteries. Celles qui équipent nos téléphones, nos télécommandes ou encore les voitures électriques.

Pôle de référence dans le domaine des énergies renouvelables et de la transition énergétique, Le Hub abrite également le siège du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie (RS2E). En 2020, ce laboratoire amiénois a été récompensé par les trophées INPI pour ses batteries du futur.

Des batteries "plus vertes"

Les chercheurs du Hub travaillent sur les composants de nos batteries actuelles au lithium-ion et tentent de percevoir comment celles-ci peuvent être plus performantes. Pour cela, ils testent différentes formules, inventent, analysent de nouveaux matériaux.

L’objectif à terme : produire des batteries recyclables, économiques et avec une durée de vie plus longue. Des batteries "plus vertes" en somme. Li-ion, lithium-souffre, lithium-air : plusieurs technologies sont testées quotidiennement.

Des recherches à la conception

Les chercheurs du Hub travaillent également sur des commandes d’industriels. La batterie de la Zoé, la voiture électrique de Renault, a notamment été conçue en collaboration avec les chercheurs amiénois. "Le Hub est reconnu au niveau européen, et même mondial comme un centre d’excellence pour le stockage de l’énergie. Les travaux que l’on effectue nous permettent de développer des méthodologies, de la compréhension qu’ensuite les équipes Renault vont appliquer aux batteries en développement", détaille Bruno Delobel, responsable du développement des batteries de véhicules électriques chez Renault.

Par ailleurs au sein même du Hub, la start-up Tiamat, créée par les experts du RS2E développe et fabrique des batteries sodium-ion : plus sûres, ultrarapides et sans matériaux rares. Ces batteries au sodium pourraient être utilisées dans l’énergie solaire, les éoliennes ou l’automobile. "On a des scooters qu’on recharge en cinq minutes et avec lesquels on peut rouler pendant une heure. À l’intérieur, il y a 200 cellules de batterie Tiamat", explique Laurent Hubard, PDG de Tiamat.

En 2021, Tiamat a levé 5 millions d’euros pour lancer la production de cellules de batterie au sodium en Europe pour les voitures électriques. La commercialisation devrait démarrer dès 2023.

Dans le cadre de la COP26, France 3 Hauts-de-France lance l'opération #LesHautsEnVert du 1er au 14 novembre. Retrouvez chaque jour nos reportages en lien avec la protection de l'environnement sur notre hdf.france3.fr.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité