Décès de Francis Fréville, boulanger à Quesnoy-le-Montant et “roi du gâteau battu”.

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

La confrérie du gâteau perdu perd l'un de ses membres. Le boulanger Francis Fréville, est décédé des suites de ses blessures ce mardi 8 octobre. Il avait été gravement brûlé après l'incendie survenu en juillet dernier dans son magasin principal à Quesnoy-le-Montant dans la Somme.

Par Camille Di Crescenzo

Ce mardi 8 octobre, Francis Freville est décédé des suites de ses blessures. Le spécialiste du gâteau battu avait été gravement brûlé après une explosion survenue le 25 juillet dans son magasin principal situé à Quesnoy-le-Montant, dans la Somme, rapporte Le Courrier Picard.
 


L'homme possédait quatre autres boulangeries à Fressenneville, Abbeville, Saint-Valery-sur-Somme et Cayeux-sur-Mer.

Avec une bonne matière première, on sort un bon produit.

Il avait fait du gâteau battu son emblême comme on a pu le découvrir sur France 3 Picardie en 2017. Invité de l'émission "9h50 le matin", il nous faisait partager ses secrets de fabrication transmis de génération en génération. "Pour faire du bon gâteau battu, il faut de bonnes matières premières, confiait-il à Gontran Giraudeau, on a un meunier local, on travaille avec des œufs de la ferme issus de poules qui sont élevées en plein air". 
 


Chaque jour, 5 à 600 gâteaux battus sortent des fours des boulangeries Fréville, un nombre qui peut doubler les jours de cérémonies comme pour les fêtes de village, les mariages ou les communions.
Ce savoir-faire se transmet de génération en génération dans la famille Fréville. "C'était déjà la spécialité de mon père, mon oncle était boulanger, mon arrière-grand-père était boulanger et j’ai une chance que le fils continue dans la boulangerie" ajoutait-il. La relève est donc assurée. Le gâteau battu de Francis Fréville perpétuera sa mémoire.

 

Sur le même sujet

Les + Lus