Éboulement de falaise : le bunker menace de s'effondrer, "notre crainte, c'est qu’il entraîne une partie de la rue"

À Ault dans la Somme, de nouveaux éboulements de falaise ont été observés dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 mars. Le blockhaus au-dessus de la falaise menace de s’effondrer à son tour.

Dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 mars, un pan de la falaise d’Ault sur la côte picarde s’est effondré sans faire de victime. Au sud de la plage, au niveau du boulevard du Bel Air et de la croix d’Ault, un premier éboulement a eu lieu vers 23 h, puis un second à 5 h du matin.

L'un des éboulements "les plus importants des dernières années"

La mer et les pluies s’infiltrant dans la roche accélèrent l’érosion de cette falaise de craie, provoquant son effritement progressif. Ainsi, les fortes précipitations des derniers jours sont certainement la cause de ces récents éboulements particulièrement impressionnants.

"Ça ne m’a pas surpris, car on sait très bien que cet endroit est sujet aux aléas d’érosion, mais le volume de falaise qui s’est éboulé est quand même très important. C'est l’un des plus importants des dernières années", explique Marcel Le Moigne, le maire de la commune.

Le blockhaus menace de s'effondrer à son tour

Au pied de la falaise, se trouvent d’importants amas de craie, tandis qu’au sommet, l’extrémité du blockhaus – datant de la Seconde Guerre mondiale - menace de chuter, emportant avec lui une partie de la falaise. "On ne connaît pas vraiment le volume du blockhaus. Notre crainte, c'est qu’il tombe en entraînant une partie de la rue", s'inquiète Alain Schibler, conseiller municipal délégué aux travaux.

Un périmètre de sécurité a été mis en place autour de la zone et de la croix d’Ault, située au-dessus de la falaise, à proximité du bunker.