Elle propose un stage de danse dans son village pour financer sa participation au World of Dance : "je n'ai jamais dansé à Los Angeles, c'est une première"

Marine Romain, danseuse originaire de Hornoy-le-Bourg, dans la Somme, participera au World of Dance, championnat mondial amateur de danse. Pour aider sa compagnie à financer le voyage estimé à 30 000 €, elle a proposé un stage de danse aux habitants de sa commune.

La danse est un exutoire pour Marine Romain. Cette jeune femme de 25 ans, originaire de Hornoy-le-Bourg, dans la Somme, entretient avec la danse une véritable histoire d'amour qui a commencé très jeune... et qui la propulsera prochainement à Los Angeles.

Sélectionnée avec sa compagnie MB Dance pour le concours international World of Dance qui aura lieu à la cité des anges, en Californie, Marine est revenue dans sa commune d'origine pour donner un stage aux danseurs du coin. L'objectif : récolter des fonds pour un voyage estimé à 30 000 € pour toute sa troupe.

La danse, "ça me procure des émotions"

"La danse me plaît parce que ça me libère de ma journée de travail, et surtout, ça me procure des émotions", explique-t-elle, depuis la salle qui lui a permis de faire ses premiers pas. "J'aime bien faire passer un sentiment à travers la danse".

Grâce à cette activité, elle arrive à faire passer des émotions comme la tristesse, la colère, ce qui est "plus simple" à faire, non pas "parce que je suis quelqu'un comme ça, mais c'est quelque chose en danse qui parle plus, généralement". Quant à la joie : "c'est quelque chose que j'ai moins l'habitude de faire, mais qui, de temps en temps, peut aussi fonctionner", précise-t-elle.

S'entraîner avec une compagnie lui a apporté "énormément de choses", notamment lorsqu'il s'agit de la technique qu'elle n'avait pas auparavant. Car la jeune femme n'a pas fait d'école de danse et n'est passée que par des associations. Celles-ci lui ont permis "de développer énormément de compétences en danse, mais je n'avais pas vraiment le côté technique" que la compagnie, avec Benjamin Mosurek, lui a donné.

Un concours qui apporte expérience et visibilité

Le Word of Dance est un concours qui offre à la fois de l'expérience et de la visibilité, notamment pour la compagnie. Il apporte aussi "une expérience sur le territoire américain que la plupart des danseurs n'ont pas eue", ajoute Marine Romain.

Elle a déjà eu la chance de partir aux États-Unis il y a quelque temps lors de ses années étudiantes. "J'ai pu danser là-bas, ça me rappelle quelques souvenirs. Je n'ai jamais dansé à Los Angeles, c'est une première."

L'avantage d'une telle compétition est de découvrir "différents styles de danse" et d'autres niveaux, qui sont souvent très hauts. Et si la pression est bien présente, Marine Romain préfère voir la compétition comme une expérience et un moment de partage : "je préfère voir ça comme ça, et ça m'enlève tout le stress que je peux avoir".

La danseuse, qui a déjà donné des cours dans certaines associations, a profité de ses talents pour en proposer aux habitants de sa commune. Elle avait déjà tenté l'expérience deux ans auparavant et "ça avait bien fonctionné. Là, pour récolter des fonds pour la compagnie, c'était évident de venir ici et de partager la danse et ce que je fais".

"Quand c'est votre fille, l'émotion est doublée"

La mère de Marine Romain, Angélique, se souvient du soir où sa fille l'a appelée pour lui annoncer la nouvelle. "Là, j'ai répondu : non ! C'est pas possible... Et si ! Et là, c'était...", se rappelle-t-elle en soufflant pour signifier sa joie et sa surprise sur le moment.

Pourtant, la mère n'a pas tout de suite su que la danse représentait plus qu'un loisir pour Marine. "Tout de suite ? Non. Au fur et à mesure des années, oui. Elle s'améliorait de mois en mois, d'année en année, et là, maintenant, c'est super", se réjouit celle qui est également danseuse.

Marine partage avec sa mère la passion de la danse, qu'elle sollicite régulièrement en lui partageant des vidéos et pour avoir son avis. "Quand c'est votre fille, l'émotion est doublée, quadruplée. C'est un truc de fou". D'autant plus que ce concours international, "ce n'est pas rien".

Dès qu'elle est arrivée - elle était toute petite, je ne sais plus à quel âge exactement -, c'est vrai que tout de suite, elle avait son truc à elle, sa façon de danser. Elle était vraiment particulière, elle se démarquait des autres. Ce n'était pas la seule très bonne danseuse, bien sûr, mais elle se démarquait et, d'année en année, elle a vraiment beaucoup évolué. Et là, elle a acquis une technique vraiment superbe.

Cindy Lenglet, ancienne professeure de danse de Marine Romain

Pour Cindy Lenglet, son ancienne professeure de danse, la fierté est palpable. Elle s'est d'ailleurs également rendue au stage de danse pour la soutenir : "elle le mérite énormément, c'est un grand plaisir d'être là et de se retrouver après toutes ces années à danser ensemble".

La professeure la décrit comme "une personne très naturelle, très simple, qui ne se prend pas la tête". Finalement, "tout ce qui lui arrive, c'est top. Elle le mérite énormément et on espère que ça va continuer pour elle".

"On est trop fiers"

De son côté, Perrine Fournier, amie d'enfance de Marine Romain, se dit fière de la voir gravir les échelons. "Déjà, quand on était ensemble, quand c'était un loisir, ce n'était pas pareil. Mais quand elle a commencé à monter à Lille et que c'était beaucoup plus intense, on a vu dans sa manière de danser que c'était plus du tout pareil".

Elle et de nombreuses amies sont aussi venues participer au stage de danse pour aider financièrement la compagnie. Tout ce beau monde tentera de suivre à distance la compétition qui aura lieu le 29 juillet prochain.

"Il y a un groupe de parents au niveau de son association et, normalement, les responsables vont le retransmettre en direct. Il sera peut-être deux, trois, quatre du matin pour nous, mais tant pis, on sera là", conclut Angélique Romain.

Avec Emilie Boulenger / FTV