Inondations et coulées de boue : 13 communes de la Somme reconnues en état de catastrophe naturelle

Suite aux inondations de novembre 2023 dans la Somme, 13 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle. Des indemnisations sont prévues pour les exploitants agricoles.

Plus de 200 millimètres d’eau sont tombés sur les secteurs de la baie de Somme et du Marquenterre sur la période du 7 au 14 novembre 2023. Des niveaux pluviométriques exceptionnels. Des champs et des pâtures inondées, des routes bloquées, les précipitations ont mis à rude épreuve le travail dans les champs. Des agriculteurs ont dû sortir leur camion pompe pour évacuer l'eau.

Certaines exploitations se sont gorgées d’eau, rendant impossible la récolte. Mi-novembre, seule la moitié des betteraves de la Somme est sortie de terre et a entraîné un manque à gagner pour les agriculteurs.

Les sinistrés ont jusqu’au 29 février pour se déclarer

Une procédure de demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle a alors été engagée pour les communes impactées.

Suite à ces inondations et ces coulées de boues, l'État a accordé à 13 communes de la côte picarde la reconnaissance de catastrophe naturelle.

  • Argoules
  • Bourseville
  • Le Crotoy
  • Favières
  • Fort-Mahon-plage
  • Nampont
  • Noyelles-sur-mer
  • Ponthoile
  • Quend
  • Rue
  • Saint-Quentin-en-Toumont
  • Villers-sur-Authie
  • Vron

Les sinistrés ont jusqu’au 29 février pour se déclarer à leur compagnie d’assurance afin d’obtenir l’indemnisation de leur préjudice.

Des mesures d’indemnisation et des dérogations sont également mises en place pour les exploitants agricoles.