Le musée Boucher-de-Perthes d’Abbeville ferme ses portes pendant quatre ans pour travaux

Publié le

Une phase de travaux va être engagée, pour agrandir et réhabiliter l’établissement inauguré en 1954. Pendant quatre ans, les visites individuelles ne seront plus possibles.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Actuellement seuls 3% de la collection de 80 000 œuvres du musée sont exposés. En 2019, le musée Boucher de Perthes a bénéficié d’un don de 600 pièces du peintre picard du XXe siècle Alfred Manessier. Mais faute de place, seule une trentaine est exposée.

Les travaux de modernisation et d’extension (la surface devrait être doublée) permettront d’accueillir une plus grande partie de la collection. "Le projet qui va être mené est assez radical. On va tout changer de fond en comble, de la cave au grenier. Le musée va être complètement métamorphosé" se réjouit Patrick Absalon, responsable scientifique du Musée Boucher-de-Perthes.

Trois scénarios vont être présentés à la suite de l’étude de programmation et un concours d’architecture va être lancé. Une maison du projet ouvrira en 2023. Pour préparer les chantiers de réhabilitation, le musée a fermé ses portes aux visites individuelles le 22 mars.

Un week-end de fermeture festive

Concerts, animations, visitées commentées, mini-conférences… Un week-end de fermeture festive a été organisé le week-end du 19 et mars dernier, pour "marquer le coup".

L’établissement reste ouvert lors des événements nationaux et aux visites de groupes et scolaires sur réservation. Cet immense chantier sera l’occasion de faire l’inventaire et l’état des lieux des 80 000 objets de la collection, et d’en restaurer "ceux qui menacent de disparaitre" explique Patrick Absalon.

La scénographie va également être repensée, pour offrir aux visiteurs une nouvelle expérience.

Le musée Boucher-de-Perthes inauguré en 1954 est labellisé "Musée de France", à ce titre, il bénéficiera de subventions pour sa réhabilitation. Les abords du musée seront valorisés avec un budget annexe, et des travaux de voirie place de l’amiral courbet et rues Jean Ponthieu et des Teinturiers seront réalisés.

La nouvelle forme du musée devrait être visible par le public d'ici février 2026.