Le syndrome du nid vide : quand les enfants quittent le domicile familial

Le départ des enfants du foyer familial peut provoquer un sentiment de tristesse et de vide, c'est ce que l'on appelle le syndrome du nid vide. Une perte de repère, le démarrage d'une nouvelle étape qui s'avère parfois compliquée pour un couple.

Environ 35% des parents, en majorité des mères, souffrent de ce qu'on appelle "le syndrome du nid vide". Une forme de dépression qui se traduit par un sentiment d'abandon et de vacuité quand les enfants quittent le domicile familial. Leur départ est en effet un mélange de joie, de bonheur, de fierté, mais aussi de tristesse. C’est également une forme de déchirement et de renoncement.

Après toutes ces années passées à vous occuper d’eux, à connaître chaque minute de leur agenda, à partager les bons comme les mauvais moments avec vos enfants, leur départ peut être vécu comme une véritable séparation et pour certains un réel abandon. Plusieurs symptômes peuvent nous faire penser que nous souffrons du syndrome du nid vide, tels que l'anxiété, la perte de motivation, la perte de repères, une crise de couple. Eugénie Adam, psychologue clinicienne, nous explique comment appréhender cette période délicate.

Comment se préparer en douceur

La séparation est un processus naturel qui s’apprend et se pratique depuis l’arrivée au monde de notre enfant. De la naissance aux premiers pas en passant par les nuits dans sa chambre puis les journées, l’entrée à l’école, les nuits blanches chez les copains, les colonies de vacances... Toutes ces expériences sont autant d’entraînements indispensables au processus de développement qui fait de nous des individus libres et autonomes.

Il est important de conscientiser que le passage à la vie d'adulte est une longue transition.

Eugénie Adam, psychologue clinicienne

Cela rentre dans un long processus d'apprentissage, l'enfant ne disparaît pas, il aura encore besoin de vous. Il est important de maintenir une relation de confiance pour qu'il puisse savoir que vous, parents, serez toujours à son écoute et un soutien efficace lorsqu'il aura besoin de conseils.

>>> Écouter le podcast Le syndrome du nid vide, avec Eugénie Adam- psychologue clinicienne, ci-dessous.

Comme le dit Eugénie Adam, il faut s'assurer de lui transmettre les clés de l'autonomie dans le monde adulte. Cela passe par la gestion du quotidien, les courses, le ménage, les lessives, la cuisine, les papiers... Même si au début il a besoin de nous, il n'est pas question de faire à sa place, mais de lui montrer. Il faut qu'il sache que l'on a confiance en lui et qu'il est tout à fait capable.

Se réapproprier son temps

C’est une nouvelle période de vie pour votre enfant, mais pour vous aussi ! Cette période de transition mérite que vous preniez votre temps. Elle peut être l’occasion de faire un bilan personnel afin de redéfinir qui vous êtes et vers où vous souhaitez aller. Peut-être ce temps dégagé vous angoisse-t-il un peu ? En réalité, ce sont les changements d’habitudes qui créent ce sentiment de malaise. Notre cerveau n’aime pas trop la nouveauté ! Il faut donc accepter ce temps de réadaptation à votre nouvel emploi du temps. La meilleure prévention est de refaire des choses pour soi, réinvestir sa vie sociale, sortir avec des amis, reprendre une activité sportive ou culturelle ou encore commencer une activité que vous n'aviez jamais pu faire par manque de temps.

Sauvegarder son couple

Le départ d'un enfant coïncide souvent avec l'angoisse du vieillissement et pour la femme l'arrivée de la ménopause, une transition difficile à vivre. Si la vie des parents ne tournait qu'autour des enfants, alors le couple peut se trouver en danger. Pour ceux dont la vie de couple et la vie familiale ont coexisté de façon harmonieuse, ils rencontrent cette nouvelle étape de manière sereine.

Mais pour ceux qui avaient dissimulé des dysfonctionnements de couple dans la vie de famille, ils ont un peu plus de mal à aborder ce changement. Le départ des enfants oblige à se poser des questions sur soi, à faire le point sur sa propre vie pour savoir où l’on en est. C'est un retour en arrière, où il faut refaire connaissance, savoir quels sont nos sentiments. Si la communication est rompue ou s'il y a des doutes, il est possible d’envisager une thérapie de couple pour être aidé à reconstruire, à retrouver l'harmonie et voir à quoi pourrait ressembler l’avenir.

Il est normal de se sentir perdu ou de souffrir du syndrome du nid vide lorsque les enfants quittent la maison. Néanmoins, ce moment peut aussi être l'occasion d'explorer d'autres façons d'interagir avec eux, aujourd'hui les technologies nous permettent de rester en contact, sans en abuser bien sûr. Le lien fort et solide que vous aurez construit avec vos enfants sera le plus important, qu’ils vivent chez vous ou non.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Le syndrome du nid vide dans Hauts féminin avec Eugénie Adam ©France Télévisions

Retrouvez l'intégralité de l'émission Hauts féminin sur le syndrome du nid vide avec Eugénie Adam et les autres épisodes de l'émission sur france.tv et en podcast.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité