Législatives 2024. "C'est une position irresponsable" : triangulaire maintenue dans la seule circonscription où la gauche arrive en tête en Picardie

Le Nouveau Front populaire est arrivé en tête des scrutins lors du premier tour des élections législatives anticipées dans la 2e circonscription de la Somme, talonné par le Rassemblement national et Renaissance. Le candidat de la majorité présidentielle ne se retirera pas pour le second tour, maintenant ainsi la triangulaire.

Dans la 2ème circonscription de la Somme, c'est une triangulaire qui attend les électeurs pour le second tour des élections législatives anticipées, dimanche 7 juillet prochain.

La candidate du Nouveau Front populaire, Zahia Hamdane, est arrivée première avec 29,5% des voix. Elle est suivie par Damien Toumi pour le Rassemblement national avec 27,4% des suffrages exprimés et Hubert de Jenlis, pour Ensemble, le parti de la majorité présidentielle, avec 25,2%

"Nous disposons de suffisamment de réserve de voix"

Malgré sa troisième position, Hubert de Jenlis a décidé de rester dans la course à l'Assemblée nationale. "Nous disposons de suffisamment de réserve de voix", plus de 15% selon lui, "pour espérer l'emporter face aux deux extrêmes au second tour", écrit-il dans un communiqué. Le candidat cite notamment Anne Pinon (LR), Renaud Deschamps (DVC) et Paul-Eric Dècle (LC) dans les voix potentielles qui pourraient se reporter sur sa candidature.

Au micro de France Bleu Picardie ce lundi matin, il note : "certes, Madame Hamdane arrive en tête, mais il y a 1000 voix qui nous séparent. Si vous additionnez les voix disséminées au premier tour, je serais arrivé premier". C'est pourquoi il a pris la décision de ne pas se désister. "La politique, ce n'est pas de l'arithmétique", lui a répondu la candidate du Nouveau Front populaire.

"Notre position est claire", poursuit-il dans son communiqué. "Si un candidat social-démocrate est mieux placé que nous pour battre le Rassemblement national, nous nous serions désistés. Or, Madame Hamdane n'incarne pas cette gauche constructive. Insoumise, elle défend le désordre, dans les comptes publics comme dans la rue". 

"Je trouve irresponsable la position de Hubert de Jenlis"

Toujours au micro de France Bleu Picardie, Damien Toumi déclare ne pas comprendre le maintien de Hubert de Jenlis, au profit de sa candidature : "à cette élection. Vous assumez le risque de faire élire Zahia Hamdane qui est LFI, un danger pour notre République et notre démocratie".

De son côté, Zahia Hamdane se défend de tout anti-Républicanisme et rappelle que le Conseil d'État a classé La France insoumise dans les partis de gauche, et non pas d'extrême gauche.

Elle juge également "irresponsable la position" de Hubert de Jenlis de ne pas se retirer de la triangulaire, "parce qu'il est contre la position de Gabriel Attal qui appelle les candidats de Renaissance à se désister face au Rassemblement national".

La seule circonscription où le RN n'est pas en tête

Malgré sa première place, Zahia Hamdane parle d'une "joie mitigée", car le Rassemblement national "est quasiment majoritaire partout en France".

Néanmoins, la deuxième circonscription de la Somme fait figure d'exception. "Elle est la seule où le Rassemblement national n'est pas en tête. Il y a un écart des voix très faible", se réjouit-elle au micro de France Bleu Picardie.

Pour rappel, dans cette circonscription, entre 2022 et 2024, le Rassemblement national est passé de 5 780 à 14 142 voix au premier tour. Les chiffres ont presque triplé en l'espace de deux ans.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité