Ouverture du Centre d'interprétation Sir John Monash

© Fr3 Picardie
© Fr3 Picardie

Après plus de deux ans de travaux, le Centre d'interprétation Sir John Monash à Villers-Bretonneux a ouvert ses portes au public. Cette création permet à l'Australie de rappeler l'engagement et le sacrifice de la Nation pendant la première guerre mondiale.

Par Camille Dicrescenzo

Du béton, des bois précieux en provenance de la terre natale, du mobilier en bronze, il fallait bien ça pour honorer la mémoire des 42 000 soldats morts sur le front de l'ouest en 1916 et 1918.
Station émergente avec à peine 4 millions d'habitants, l'Australie a été un allié sur le front occidental pendant la Première Guerre Mondiale. Son histoire est moins connue que celle des autres forces alliées en France.

Le Centre d'interprétation Sir John Monash propose une plongée dans l'histoire de ces diggers.
Les visiteurs sont entourés d'écrans sur lesquels sont diffusés photos, films d'archives et images de synthèse. Une technologie au service de l'émotion comme en témoignent les premiers visiteurs : "Vu les images, on se rend compte du calvaire qu'ils ont vécu". "Il est formidable. L’audiovisuel, on ne peut pas faire mieux. Il y a tout dans l’audiovisuel y compris l’alerte au gaz".

Oreillettes et écrans tactiles à l'appui, Robyn Gibson s'immerge dans ces quatre années de guerre. Venue de Tasmanie, elle découvre la vie de son grand-père, tué tout près d'ici à Sailly-le-Sec, il y a tout juste 100 ans.

L'inauguration officielle aura lieu mardi prochain, le 24 avril, la veille de la cérémonie de l'Anzac Day.

 

Sur le même sujet

​​​​​​​Wattignies : les salariés de Babou en grève pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus