Péage de l'A1 à Roye : les gilets jaunes tenus à l'écart

Pas de péage gratuit ce matin à Roye et pas de barrage aux ronds-points, surveillés par de nombreuses forces de l'ordre.

Les gilets jaunes se sont vus refuser l'accès au péage et aux ronds-points environnants.
Les gilets jaunes se sont vus refuser l'accès au péage et aux ronds-points environnants.
Alors que des affrontements se déroulent à Paris entre manifestants et forces de l'ordre, calme et ordre régnaient ce samedi matin à Roye (Somme), où devait pourtant se dérouler l'une des opérations locales des gilets jaunes. La municipalité et la gendarmerie avaient pris les devants et tiennent les manifestants à l'écart des automobilistes.
 

Péage... payant


Une demande d'autorisation avait été déposée en mairie de Roye pour organiser une opération "péage gratuit" sur l'autoroute A1, sortie 12. La demande a été déclinée par arrêté municipal et, ce matin, les forces de l'ordre étaient mobilisées sur place pour faire respecter cette décision.
 

Pas un pied sur la route


Les gilets jaunes, tenus à l'écart, ont pris la direction des ronds-points aux abords du péage. Or là aussi, les forces de l'ordre étaient présentes et attentives : interdiction de mettre un pied sur le bitume, les manifestants sont tenus à l'écart.

Pas de bouchons donc. Mais un peu de retard quand même pour les automobilistes, puisque les gendarmes imposaient malgré tout une déviation : obligation de contourner la zone commerciale pour prendre un autre accès au péage. Peu utile, la mesure a été levée à midi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social pouvoir d'achat consommation prix du carburant gilets jaunes société