Restriction de consommation de l'eau du robinet à Sailly-Flibeaucourt (Somme)

L'Agence Régionale de la Santé met en garde les femmes enceintes et les enfants quant à la consommation d'eau du robinet à Sailly-Flibeaucourt et 12 autres communes desservies par la même eau. Cette restriction est liée à une pollution saisonnière aux pesticides et aux nitrates.
Ce n'est pas la première fois que les analyses de l'eau du robinet liée à la nappe phréatique de Sailly-Flibeaucourt sont mauvaises. Elles mettent en évidence la présence de nitrates et de pesticides dans l'eau, certains dépassant la valeur réglementaire.
Par mesure de précaution, l'Agence Régionale de la Santé (ARS) met en garde les femmes enceintes et les enfants quant à la consommation de l'eau.

Sont concernées les communes de Sailly-Flibeaucourt, Le Titre, Drucat, Buigny-Saint-Maclou, Canchy, Lamotte-Buleux, Forest-l'Abbaye, Hautvillers-Ouville, Noyelles-sur-mer, Neuilly-l'Hôpital, Nouvion, Port-le-Grand et Grand-Laviers, qui tirent l'eau de la même nappe.

Cette pollution n'inquiète pas Paul Nester, maire de la commune de Sailly-Flibeaucourt. Le problème n'est pas d'aujourd'hui "ce sont des pics comme lors de grosses périodes de pluie".
Depuis bientôt trois ans, une étude de diagnostic a été lancée conjointement par le syndicat d'eau de la commune et celui de Nouvion. A eux deux, ils représentent plus de 3000 foyers. L'étude arrive à sa fin. Deux solutions ont été retenues : construire un nouveau captage ou se raccorder à un voisin.

Pour Paul Nester, le nouveau captage serait probablement la meilleure solution, encore faudra-t-il trouver les financements. Le coût des travaux dépasserait les 3 millions d'euros.

Une dérogation de l'Agence Régionale de la Santé donne trois ans aux syndicats pour résoudre le problème.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société environnement