Solidarité : à la retraite, elle s' est engagée auprès des Restos du Cœur

Christine Petit apporte aux Restos du Cœur de la Somme ses compétences dans la gestion des projets et des équipes. Forte de son expérience acquise dans une grande entreprise de télécommunication maintenant à la retraite elle vient en aide aux plus démunis.

Aujourd’hui à la retraite, Christine Petit est issue d'un milieu ouvrier du fait de sa force de caractère elle réussit à faire des études supérieures même si comme elle le dit "à cette époque être une femme et  faire des études supérieures n'était pas chose facile". Elle a, grâce à de belles rencontres et surtout la confiance de ces gens rencontrés, réussi à se créer un parcours professionnel atypique et une carrière exceptionnelle. Même si parfois Christine Petit avait ce "sentiment d'imposteur" sa volonté lui a permis d'obtenir un poste à responsabilité dans une grande entreprise.

Une vie c'est des rencontres, c'est un pari sur vous même

Christine Petit

D'abord formatrice en gestion elle s'est ensuite dirigée vers les ressources humaines et le management et à découvert le management participatif qui est une autre manière de manager les équipes. Il s'agit d'impliquer beaucoup plus les salariés dans les projets, être dans l'écoute. 

À la fin de sa carrière professionnelle elle s'engage avec le dispositif mécénat de compétences au sein des Restos du Coeur, c'est un dispositif qui permet une fin de carrière en travaillant dans une association d'utilité publique. Prévue pour une durée initiale de 6 mois Christine Petit a décidé d'y rester en tant que bénévole. 

>>> Écouter le podcast avec Christine Petit des Restos du Coeur, ci-dessous

Bénévole au sein des Restos du cœur depuis 3 ans elle poursuit son engagement pour venir en aide aux plus démunis. Aujourd'hui les Restos du cœur ont besoin de bénévoles, de compétences car depuis la crise du covid et maintenant la crise inflationniste, il y a de plus en plus de demande : retraités, travailleurs pauvres, étudiants ou familles monoparentales.

Dans la Somme, 45% des bénéficiaires ont moins de 25 ans. Les Restos du Coeur ont besoin de monde pas seulement pour distribuer, ils ont besoin de personnes pour l'accompagnement notamment sur l'hygiène alimentaire, la sécurité. Dans la Somme, les Restos ont distribué sur l'année 2022-2023, 1,7 million de repas.

Pour Christine Petit la solidarité est très importante et le contexte actuel montre qu'il y a besoin de cette solidarité "c'est ce qui manque dans notre société actuellement". Venir aux Restos ce n'est pas seulement venir chercher un repas c'est aussi trouver une écoute, savoir pourquoi les personnes en sont arrivées là, quel est leur parcours de vie. On peut aussi leur apporter de l'aide sur la justice, le droit, la santé. La solidarité passe aussi par des ateliers de français, d'aide aux devoirs, beaucoup d'activités qui permettent d'accompagner les personnes. C'est une association "qui ouvre la porte à tous ceux qui la pousse."

Christine Petit a réussi à oser, faire des choix et surtout les a fait quand elle en a eu envie : "rien n'est jamais acquis".

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Hauts féminin avec Christine Petit des Restos du Cœur de la Somme ©France Télévisions

Retrouvez l'intégralité de l'émission Hauts féminin avec Christine Petit des Restos du Coeur de la Somme et les autres épisodes de l'émission sur france.tv et en podcast.