Dans la Somme, l'association Les Ch'tites Cocottes & Cie offre une deuxième vie aux poules pondeuses

Après avoir passé leur vie à pondre dans des élevages, les poules de l'association Les Ch'tites Cocottes & Cie sont distribuées à des particuliers. Un moyen de prolonger leur vie et de leur éviter l'abattoir. 
Samedi matin, ils ont sauvé 450 poules. Nadège et Pierre, un couple de nordiste fondateurs de l'association les Ch'tites Cocottes est venu à la rencontre des futurs propriétaires de leurs cocottes à Abbeville dans la Somme. L'objectif de la rencontre était simple, remettre aux curieux des poules rousses d'un élévage bio jugées trop vieilles et leur éviter l'abattoir. En effet, à l'âge de 18 mois les poules pondeuses ne sont plus considérées comme assez productive pour l'élevage. En lançant leur association il y a deux ans, Nadège et Pierre ont souhaité leur offrir une retraite dorée.
 


13 000 poules sauvées


Une initiative qui crée de l'engouement. "On a beaucoup de personnes qui en ont pris une fois et qui reviennent nous voir ensuite dans nos points relais. Après deux ans d'activité, on en est a peu près à 13 000 poules de sauvées. Aujourd'hui, on en a sorti 450 et toutes ont été adoptées. Et on va récidiver demain", expose Nadège.


Abbeville, Amiens, Saint-Quentin, l'association sillonne les routes picardes pour remettre leurs poules aux futurs propriétaires. Pour en adopter une, ils doivent se délester de trois euros, mais surtout signer une promesse posant qu'ils s'engagent en plus de ne pas tuer les nouvelles venues, de les accueillir au sein d'un poulailler.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
abbeville baie de somme animaux nature vie associative société