Cet article date de plus de 3 ans

La Transbaie, un événement économique majeur pour la Baie de Somme

Depuis 30 ans, la Transbaie draîne des milliers de coureurs et de spectateurs à St-Valery, Le Crotoy et alentours. La course est devenue un rendez-vous sportif mais aussi économique d'importance pour la Baie de Somme.
© France 3 Picardie
Le Camping Le Walric à St-Valery affiche complet le temps du week-end de la Transbaie. "Comme beaucoup de week-end dès le printemps, explique-t-on à la direction. La différence, c'est que le week-end de la Transbaie est plein des mois à l'avance, dès le début des inscriptions en fait". Parmi le millier de clients, beaucoup participent à la course.



Autre fait notable : "les emplacements et les mobil-homes doivent être rendus à 11h le matin. Mais le jour de la Transbaie, beaucoup de clients nous demandent pour utiliser les sanitaires passés 11h. C'est comme ça qu'on sait que nos clients participent à la Transbaie !"

Un menu pour les sportifs


Même son de cloche Au Vélocipède qui fait restaurant et chambres d'hôtes : si le week-end de la Transbaie est toujours complet, il l'est un an à l'avance. "Dès que la date de la course est définie, les clients réservent, affirme Nathalie Bourdin, gérante du Vélocipède chambre d'hotes et restaurant. La plupart sont des coureurs. Beaucoup sont des habitués et reviennent d'une année sur l'autre".

S'ils sont accueillis comme les autres clients, les coureurs de la Transbaie ont quand même droit à une attention particulière : le chef prévoit des menus adaptés aux sportifs.



Même son de cloche au camping Les Etangs : les 24 emplacements sont pris d'assaut longtemps à l'avance. "Je sais que pour le week-end de la Transbaie de l'année prochaine, je n'ai pas de souci à me faire ! La Transbaie a des retombées économiques énormes", se réjouit Valérie Lamare, propriétaire-gérante de l'établissement.

La course le matin, une aubaine


À l'office du tourisme de St-Valery, c'est paradoxalement la journée la plus calme : "tout est ceinturé par la sécurité, explique Hervé Bernard, guide local, donc personne n'arrive jusqu'à nous !". Mais il a quand même remarqué un changement ces deux dernières années, depuis que la course part le matin : la plupart des coureurs et des spectateurs restent en ville pour se restaurer dans les établissements de la ville. 



Les petits commerces de la ville profitent également des retombées de la course : les 6.500 coureurs viennent souvent en famille. Sans oublier ceux qui se déplacent pour le plaisir d'assister à la course. Au total, entre 25.000 et 30.000 personnes arpentent les rues de St-Valery le dimanche de la Transbaie.

Bémol au Crotoy


Le restaurant Le P'Tit Ridin au Crotoy est plus nuancé : "le point positif, c'est que ça fait connaître la Baie de Somme. Mais au Crotoy, on ne voit pas plus de monde que d'habitude le dimanche de la Transbaie : l'organisation est à St-Valery. Et à 11h30, la course est finie, tout le monde repart ou retourne à St-Valery"



Emission spéciale dimanche 17 juin sur France 3 Hauts-de-France


Suivez la Transbaie 2018 en direct sur France 3 Hauts-de-France ! Dimanche 17 juin, de 9h30 à 11h, toute la rédaction de votre antenne régionale de France 3 est sur le pont pour cette 30ème édition : Thibaut Rysman, Jean-François Notebaert et nos équipes de reportage sur place vous feront vivre cette course mythique.

Une émission spéciale à suivre également en direct sur la page Facebook de France 3 Picardie et sur notre site internet. Vous pourrez y voir en direct les arrivées de tous les coureurs grâce à une caméra installée sur la ligne d'arrivée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transbaie sport course à pied économie baie de somme