VIDÉO. Le clocher d'une église démonté sous les yeux des habitants pour être restauré : "c'est incroyable, depuis le temps que l'on attend les travaux"

durée de la vidéo : 00h01mn56s
Le 4 juin dernier, le clocher de l'église d'Ailly-sur-Noye a été démonté pour être restauré. ©Émilie Montcho / FTV

Mercredi 4 juin, l'église du village d'Ailly-sur-Noye dans la Somme a perdu son clocher. Il va être restauré. Une opération exceptionnelle, rare et délicate, qui s'est déroulée sous les yeux des habitants, souvent émus.

C'est un événement comme il s'en passe rarement dans la vie d'un hameau. Sous les yeux des habitants, le clocher de l'église de Merville-au-Bois, à Ailly-sur-Noye dans la Somme, a été déposé mardi 4 juin.

Pour Gladys Dassonville et ses trois sœurs qui ont grandi ici et y vivent toujours, le moment est important. "Nous, on est né ici avec mes frères et sœurs, ça fait 68 ans et puis baptisé ici et mariée dans l'église. Et ça doit être le dernier mariage, je pense, le nôtre en 1993." Donc, forcément, la restauration de l'édifice ravive des souvenirs.

Armelle Dassonville, partage ses souvenirs en images. "On voit la Vierge Marie, là c'était ma cousine et puis ici l'enfant Jésus, là c'était moi alors que j'étais jeune fille. C'était au fond de l'église et puis là, on voit tout le monde, enfin le village et les alentours qui étaient là pour la cérémonie du 15 août."

2,5 tonnes pour 12 mètres de long

Le clocher du village va être restauré dans la Manche. C'est 2,5 tonnes pour 12 mètres de long qu'il faut alors décrocher. "On ramène la flèche à l'atelier, explique le conducteur de travaux, Olivier Nolais. On refait la même à l'identique, en essayant de conserver les pièces qui peuvent être conservées et puis on restaure le fût qui reste en place. Après, on repose la flèche neuve sur le fût restauré."

Cette opération est attendue depuis des années par les habitants de Merville-au-Bois, dont le clocher ne résonne plus depuis plus de 20 ans. "C'est quelque chose d'incroyable, depuis le temps que l'on attend les travaux, on est très contents", confirme Armelle Dassonville.

"Ce n'est qu'un début, indique Pierre Durand, maire d'Ailly-sur-Noye. Il y a encore tous les travaux de réflexion de la toiture, des travaux de maçonnerie, des vitraux qui vont suivre derrière. Les habitants de Merville étaient attachés à leur église, je ne regrette pas d'avoir lancé cette opération-là." Au total, la restauration représente un budget de 375 000 euros, dont plus de 60 % est subventionné.

Dans 4 mois environ, le hameau devrait être à nouveau être dominé par sa flèche et son fût.

Édité par Chloé Caron / FTV

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité