• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le village de Thézy-Glimont dans la Somme fête le jazz durant 3 jours

© Google Maps
© Google Maps

Le festival Thézy en jazz se déroule pour la 4ème année en pleine campagne. Entre jazz, soul et musique manouch. Les premiers groupes sont programmés ce vendredi soir et tout le week-end.
 

Par Zohra Hamdane

 

4 années de festival  


Le festival Thézy-en jazz existe depuis 4 ans maintenant. Tout est parti de quelques habitants, passionnés de jazz. Ils voulaient faire du dernier week-end du mois septembre un moment festif « se faire plaisir et écouter de la bonne musique » se souvient Sébastien Van de Weghe, programmateur du festival et habitant d’Ailly- sur-Noye, commune située à une dizaine de kilomètres de Thézy-Glimont.  
Et depuis, c’est parti, avec une quarantaine de bénévoles le festival prend forme et la mayonnaise prend. 1000 m2 de barnum, une scène pour les musiciens et le café  Le couleur d’antan, comme il le fait régulièrement accueille lui aussi les musiciens.
 

Un festival à la campagne et gratuit


« Le fait que ce soit à la campagne, on a un peu cette idée folle où durant un week-end, on est hors du monde», explique Sébastien Van de Weghe. Près de 2500 personnes sont attendues, parmi lesquelles des gens du village et d’ailleurs, « on tâche de faire une programmation éclectique pour montrer toutes les facettes de ce que l’on fait en jazz aujourd’hui ».
 
© Image : festival Thézy-en-jazz
© Image : festival Thézy-en-jazz

 

Cinq concerts à découvrir ce week-end, du 28 au 30 septembre


-Programme du Vendredi 28 :

Le festival commence à 19h avec des musiciens picards, de la  musique manouch par le groupe Paprika, un trio composé de deux guitares et contrebasse. Leur répertoire est de reprendre le jazz des années 30 et 40.
Un autre concert est prévu à 21h pour clore cette première soirée avec  le groupe  So watt quartet, une voix, un batteur, un contrebassiste et un guitariste. Le répertoire s’ouvre sur des standards du jazz des années 50, une musique plus folk et un métissage des standards de variétés réadaptés en jazz.


-Samedi 29 :

A 19h , le  Duo Nathalie Schmitt et Bruno Raffin ouvre cette soirée, point d’orgue du week-end, contrebasse et voix. Ces deux musiciens qui arrivent de Rouen jouent des  standards de jazz, blues et rock tout en duo. C’est un métissage de toutes ces musiques.  
A 21h : Le Charlier et Sourisse Quartet, trompette guitare et batterie orgue hammond. Ces parisiens très connus dans le milieu du jazz jouent leur propre répertoire, du jazz très festif. Un mélange d’humour et de connexion avec le public.


-Dimanche 30 :

A 16h : Les dix musiciens du groupe de soul musique  The raving soul clôtureront le festival.  

 
 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus