Tempête Aurore - 10 000 foyers privés d'électricité dans l'Aisne et l'Oise

Le passage de la tempête Aurore sur le nord de la France dans la nuit du 20 au 21 octobre a eu des conséquences sur le réseau Enedis, notamment en Picardie. Jeudi matin, 10 000 foyers étaient privés d'électricité. Tout était rétabli en milieu de soirée.

La tempête était attendue dans la Somme et dans l'Oise mais c'est dans l'Aisne qu'elle est le plus violemment passée. Si des dégâts ont été constatés sur le littoral, les plus importants ont été signalés dans plusieurs communes de l'Aisne, notamment Chézy-sur-Marne. Avec des pointes à 103km/h dans la Somme et 114 dans l'Oise et l'Aisne, de nombreux arbres sont tombés les voies ferrées, perturbant fortement le trafic SNCF, et sur les routes : 

Le réseau électrique n'a pas non plus été épargné par les chutes d'arbres sur les câbles ou sur les transformateurs. Selon le premier bilan d'Enedis à 9h15 jeudi 21 octobre, 10 000 clients étaient privés d'électricité en Picardie. 30% habitent dans l'Oise et 70% dans l'Aisne. À 17h, il restait 1500 clients privés d'électricité dans les deux départements. En milieu de soirée, la totalité des foyers devraient être à nouveau raccorder. Une cellule de crise avait été installée au siège régional d'Enedis à Amiens et 200 agents étaient mobilisés pour réparer le réseau.:

"Le Nord-Pas-de-Calais n'a quasiment pas été impacté", nous précise-t-on chez Enedis. Le passage de la tempête Aurore a privé d'électricité 250 000 foyers dans le nord de la France : 

Dans la nuit du 20 au 21 octobre, le cap Gris nez dans le Pas-de-Calais a enregistré des rafales à 125 km/h. Le vent a atteint 121 km/h à Boulogne-sur-Mer. Dans le Nord, les services régionaux de Météo France ont noté 100 km/h à Dunkerque. En Picardie, c'est dans l'Aisne que ça a le plus soufllé avec 114 km/h relevés à Blesmes dans le sud du département. Dans la Somme, c'est surtout dans les terres que le vent a été fort avec 103 km/h à Albert. Enfin, la commune de Jaméricourt dans l'Oise a été traversée par des rafales de 106 km/h.

Jeudi 21 octobre au matin, la tempête Aurore s'est déplacée vers l'est de la France. Les Hauts-de-France sont repassés en vigilance verte.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo intempéries