Les TER seront gratuits dans les Hauts-de-France les jours de circulation alternée

Mercredi 11 décembre, Greenpeace et deux autres associations classaient Lille sixième des 12 plus grandes villes de France en matière d'action contre la pollution de l'air.
Mercredi 11 décembre, Greenpeace et deux autres associations classaient Lille sixième des 12 plus grandes villes de France en matière d'action contre la pollution de l'air.

À partir du 1er janvier 2020, les trains TER seront gratuits dans les territoires des Hauts-de-France concernés par les pics de pollution. 

Par Clara De Beaujon

Xavier Bertand indiquait en octobre dernier vouloir "lever le frein psychologique ou financier" en rendant les trains express régionaux (TER) gratuits pendant les pics de pollution. Le but est selon lui d'éviter que les citoyens se disent "Je prends ma voiture parce que si je ne suis pas abonné(e) cela va me coûter cher."
 

Cette promesse est maintenant tenue. Jeudi 12 décembre, la délibération a été adoptée à l'unanimité par les conseillers régionaux : à partir du 1er janvier 2020, les trajets TER durant les périodes de circulation différenciée seront gratuits pour les usagers.

"La région veut encourager les usagers à changer de manière durable leur mode de transport", a expliqué Franck Dhersin, vice-président en charge des Transports, évoquant la "dégratation de la qualité de l'air" et "la multiplication des épisodes de pollution" dans les Hauts-de-France.
 


Des précisions sur la nouvelle mesure 


L'effectivité de la mesure dépendra de l'arrêté préféctoral d'un pic de pollution. Les trains dont les destinations sont concernées par ce dernier seront donc rendus gratuits. 

Adrien Nave (RN) s'est inquiété d'imprécisions sur la décision : "On nous dit que les abonnés seront remboursés, mais de quelle manière ? À hauteur de combien ? [...] Est-ce que le conseil régional va payer l'information voyageur (en cas d'arrêté préféctoral, ndlr) ou alors SNCF mobilités s'engage-t-elle via ses applications à informer l'ensemble des voyageurs et plus largement de la population ?"

Xavier Bertrand a répondu que les négociations avec la SNCF étaient encore en cours avant d'assurer que la mesure serait prête dès l'année prochaine. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus