Tuerie du musée juif de Bruxelles : le Roubaisien Nemmouche formellement reconnu par une témoin

© Benoit PEYRUCQ / AFP
© Benoit PEYRUCQ / AFP

Elle dit avoit croisé le regard du djihadiste à sa sortie du musée juif, avant qu'il ne tire à nouveau.

Par Q.V avec AFP

Un témoin de la tuerie du musée juif du Bruxelles, le 24 mai 2014, a dit lundi devant les assises de la capitale belge reconnaître Mehdi Nemmouche, le principal accusé, comme étant le tireur.

C'est la première fois que le jihadiste français de 33 ans, jugé pour ce quadruple assassinat, est reconnu par l'un des témoins.

"Est-ce que l'un des accusés vous fait penser à l'homme que vous avez vu ?", a demandé la présidente du tribunal à ce témoin, une Parisienne venue ce jour-là à Bruxelles avec son petit ami pour assister au festival de jazz dans les rues de la ville.

 

"Celui-là"

La jeune femme, très émue, a hoché la tête avant de désigner Mehdi Nemmouche : "Celui-là".

"Vous avez dit reconnaître l'un des accusés. Pour que ce soit bien clair : est-ce la personne entre les deux policiers cagoulés (Mehdi Nemmouche) ou l'autre ?", lui a ensuite demandé l'avocat général.

"Entre les deux hommes cagoulés", a-t-elle bredouillé. La jeune femme a raconté avoir croisé ce jour-là le regard du tueur après s'être approché du musée en raison des premiers coups de feu.

Celui-ci, "très calme" et qui portait selon elle des lunettes et une casquette, a ensuite détourné les yeux et recommencé à tirer.

Elle a reconnu lundi les lunettes de soleil saisies en possession de Mehdi Nemmouche comme pouvant être celles du tireur.

Elle a aussi assuré que l'homme en question était "brun de cheveux", rasé de près et qu'il avait "une petite tête ronde et un menton carré".

 

"À force de voir pendant des années la tête de quelqu'un"...

"On a quelqu'un qui, à l'époque, dit qu'il a 40 ans, (...) qu'il était rond du ventre", a relevé l'avocat de Nemmouche, Sébastien Courtoy, à propos des premières déclarations de la jeune femme.

"A l'époque, elle dit aussi qu'il est blanc, qu'il a le style européen. Aujourd'hui, elle dit il est brun de peau", a-t-il ajouté.

"C'est ce qu'on craignait, à force de voir pendant des années la tête de quelqu'un, en disant que c'est lui", a conclu l'avocat. La photo de Nemmouche après son arrestation a été largement diffusée dans les médias.

Il a rappelé que les cinq premiers témoins entendus ces dernières semaines, dont le compagnon de la jeune femme, n'avaient pas été en mesure de reconnaitre son client.

Mehdi Nemmouche, un délinquant multirécidiviste radicalisé en prison et passé par la Syrie, est accusé d'avoir abattu de sang-froid un couple de touristes israéliens, un jeune employé belge et une bénévole française le 24 mai 2014 au musée juif de la capitale belge.

Il est jugé depuis le 10 janvier avec Nacer Bendrer, un délinquant marseillais de 30 ans soupçonné de lui avoir fourni les armes. Le procès doit durer jusqu'au 1er mars.
 

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus