• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un “arracheur de culottes” sévit à Liévin, la police appelle à la vigilance

L'"arracheur de culottes" a fait au moins deux victimes dans l'avenue Jean Jaurès à Liévin, chaque fois aux alentours de 5 heures du matin. / © Google
L'"arracheur de culottes" a fait au moins deux victimes dans l'avenue Jean Jaurès à Liévin, chaque fois aux alentours de 5 heures du matin. / © Google

La police lensoise appelle à la vigilance, suite à trois plaintes déposées par des jeunes femmes agressées par un "arracheur de culottes", dans le secteur de l'avenue Jean Jaurès à Liévin. 

Par TM

Un pervers sévirait-il à Liévin, dans le secteur de l'avenue Jean Jaurès ? La police de Lens prend en tous cas très au sérieux plusieurs plaintes de jeunes femmes, agressées par un individu qui arrache avec violence la culotte de ses victimes. 

Trois faits commis avec le même mode opératoire sont pour l'instant connus.

Le dernier en date s'est produit le 28 mars dernier vers 5 heures du matin, lorsqu'une femme de 27 ans, qui se rendait à pied au travail par l'avenue Jean Jaurès, a été violemment bousculée par l'arrière par un individu. L'agresseur a plaqué sa victime au sol et lui a arraché la culotte avant de prendre la fuite avec le sous-vêtement. La jeune femme a été légèrement blessée dans sa chute.


Le prédateur n'est pour l'instant pas identifié

Les enquêteurs ont fait le rapprochement avec une affaire quasi identique qui s'est déroulée début décembre 2015, non loin de là au rond-point d'Eleu-dit-Leauwette, où se trouve un Chronodrive. Là aussi l'agresseur a frappé aux aurores, vers 5h30. De la même façon, une jeune femme d'une vingtaine d'années a été jetée à terre avant d'avoir la culotte arrachée par un individu. 

Suite à la parution d'un article dans l'Avenir de l'Artois il y a quelques jours, une troisième victime s'est manifestée et a déposé plainte. Elle dit avoir été agressée le 29 novembre dernier au petit matin dans l'avenue Jean Jaurès à Liévin. Encore une fois, elle a été plaquée au sol sans rien voir venir, et a eu la culotte arrachée par un individu qui a pris la fuite avec son "butin".

Selon la police, ce dernier n'a jamais tenté de violer ses victimes. Il n'a pas encore été identifié. 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus