• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un corps retrouvé dans les débris après l'incendie de l'H2O à Pecq

Incendie de l'H2O à Pecq dans la nuit du 3 octobre à Pecq / © F3
Incendie de l'H2O à Pecq dans la nuit du 3 octobre à Pecq / © F3

Un corps a été retrouvé mercredi matin dans les débris de la discothèque l'H2O à Pecq (Belgique), qui avait subi un incendie le 3 octobre dernier. 

Par Thomas Millot

C'est lors d'une opération de déblaiement des débris sur le site de la discothèque l'H2O à Pecq (près de Tournai en Belgique) qu'un corps a été découvert ce mercredi matin par des ouvriers. 

Le corps se trouvait sous des débris, dans un endroit de l'établissement qui n'est pas celui du départ de l'incendie, qui avait eu lieu dans la nuit du 3 octobre dernier. 400 personnes avait alors été évacuées de la boite de nuit. Si aucun corps n'avait jusque là été retrouvé par les secours, une personne manquait à l'appel : le Roubaisien Georget Jouretz, 31 ans. Il est porté disparu depuis cette nuit là.
Georget Jouretz est porté disparu depuis le 3 octobre dernier / © Police Fédérale de Belgique
Georget Jouretz est porté disparu depuis le 3 octobre dernier / © Police Fédérale de Belgique


Travail dissimulé

Rien ne permet de certifier ce mercredi que le corps retrouvé est bien celui de Georget Jouretz. Une autopsie a été ordonnée par un juge d'instruction de Tournai et la victime doit être formellement identifiée. 

De nouveaux éléments dans l'enquête sur la disparition du Roubaisien permettent tout de même de faire un rapprochement avec cette découverte macabre. La justice belge a appris ces derniers jours que Georget Jouretz était un employé non déclaré de l'H2O. Or, le corps retrouvé ce mercredi se trouvait dans un local privé de l'établissement, où n'aurait pu se trouver que du personnel de la discothèque. 

La direction de l'H2O et les proches du disparu s'étaient semble-t-il gardés au départ de révéler aux enquêteurs que le trentenaire y travaillait illégalement. L'avocat de la propriétaire de la discothèque nous a indiqué que ces faits transmis par la justice belge étaient formellement contestés par sa cliente.

A lire aussi

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus