Un des kamikazes de Bruxelles avait été arrêté en juin 2015 en Turquie et expulsé, selon Erdogan

Un des trois kamikazes qui ont participé mardi à l'attentat meurrier contre l'aéroport de Bruxelles avait été arrêté en juin 2015 dans le sud de la Turquie, expulsé vers la Belgique puis remis en liberté par les Belges, a affirmé mercredi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Ibrahim El Bakraoui.
Ibrahim El Bakraoui. © AFP
"Un de ceux qui ont participé à l'attaque à Bruxelles a été arrêté en juin 2015 à Gaziantep. Il a été expulsé le 14 juillet 2015 après information de l'ambassade belge", a déclaré M. Erdogan devant la presse, ajoutant que les autorités belges n'avaient pas confirmé ses liens avec les jihadistes "malgré
nos mises en garde
". L'agence Reuters affirme qu'il parlait là d'Ibrahim EL Bakraoui. Selon une journaliste du quotidien De Morgen, le parquet dément cette affirmation du président turc.

Ibrahim El Bakraoui a formellement été identifié, comme son frère, grâce à ses empreintes digitales retrouvées sur les lieux des attentats. Mais son apparition sur un cliché extrait de la vidéo-surveillance de l'aéroport au milieu de deux autres assaillants avait dès mardi intrigué les experts du grand
banditisme bruxellois. 

Ibrahim est bien connu de la police belge après sa condamnation à neuf ans de prison en octobre 2010 pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov alors qu'il venait de braquer un agent de change à Bruxelles, selon le journal La Dernière Heure.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats à bruxelles faits divers terrorisme