VIDEO. Coupe de France : le LOSC, éliminé à Epinal, est dans une mauvaise passe

Oui, les Lillois n'en reviennent pas mais ils sont bien éliminés de la Coupe de France / © SEBASTIEN BOZON / AFP
Oui, les Lillois n'en reviennent pas mais ils sont bien éliminés de la Coupe de France / © SEBASTIEN BOZON / AFP

Piteuse élimination du LOSC ce mercredi soir en Coupe de France...

Par @F3nord avec AFP

3 défaites de suite en Ligue 1, une finale ratée en Coupe de la Ligue et maintenant une élimination en Coupe de France ! Rien ne va plus au LOSC. Les Lillois se sont inclinés (2-1) à la surprise générale sur la pelouse des amateurs d'Epinal (National 2), ce mercredi en 8e de finale.

Les Dogues, qui avaient pourtant ouvert le score rapidement par Loïc Rémy (8e), ont réalisé une performance calamiteuse et ont logiquement été punis en seconde période par une équipe enthousiaste. Les Spinaliens, qui évoluent trois divisions en dessous des Nordistes, ont réalisé l'exploit en inversant la tendance en sept minutes peu après la mi-temps grâce à un doublé de Jean-Philippe Krasso (54e, 61e), pour le plus grand bonheur des spectateurs du stade de la Colombière.
 


Le Losc, qui reste sur trois défaites consécutives en championnat où il a reculé au septième rang, s'enfonce un peu plus dans le doute à trois jours d'un déplacement périlleux à Strasbourg.
 

"Il aurait fallu plus d'envie"


"On n'a jamais été ans le match, a analysé l'entraîneur lillois Christophe Galtier. Il faut féliciter Epinal qui mérite sa victoire. On ne mérite pas grand-chose sur ce qu'on a fait. On a beaucoup trop subi, fait beaucoup trop d'erreurs. Il y a aussi eu un manque d'investissement de certains. C'est une grosse déception. C'est une sale soirée, une élimination lourde. Certains sont très loin du niveau qu'on attend d'eux. On a été battu dans la combativité, il aurait fallu plus d'envie. On n'a pas le droit de faire un match comme ça."

Les joueurs de Christophe Galtier, déjà éliminés aux tirs au but en demi-finale de la Coupe de la Ligue la semaine dernière, n'ont désormais plus que le championnat pour espérer retrouver la scène européenne la saison prochaine.

La soirée dans le froid vosgien avait pourtant commencé idéalement pour les Lillois, qui ont ouvert le score sur leur première occasion: lancé par Jonathan Bamba, Rémy a trompé Jérôme Idir du plat du pied (0-1, 8e). Mais cela n'a pas refroidi pas les ardeurs du SAS, qui a multiplié les situations,
à l'image des tentatives de Krasso (15e), Nicolas Borodine (43e) et Christopher Makengo qui a trouvé le poteau (39e).

Côté lillois, il n'y a presque rien eu à se mettre sous la dent hormis deux tirs non-cadrés de Luiz Araujo (26e, 45e). La récompense méritée pour Epinal est intervenue juste après la pause: sur une perte de balle de Tiago Djalo, Krasso a éliminé Gabriel d'un crochet et placé le ballon au ras du poteau gauche de Maignan (1-1, 54e). Les Dogues ont enfin réagi, mais Bamba a buté sur Idir, qui a repoussé superbement sa tentative d'une main ferme (58e).
 
Et dans la foulée, Epinal a pris l'avantage: sur un coup franc lointain de Jérémy Colin, Krasso a sauté plus haut que tout le monde et placé une tête qui a fait mouche (2-1, 61e).
 

Malgré les entrées de Victor Osimhen, Benjamin André et Renato Sanches, le Losc n'est pas parvenu à égaliser et quitte piteusement la Coupe de France, tandis qu'Epinal peut savourer la première qualification pour les quarts de finale de son histoire.    
    
 

Sur le même sujet

Les + Lus