LOSC : Galtier ne fait pas jouer Enyeama à cause d'un "problème avec le club"

L'entraineur du LOSC est revenu sur le cas Enyeama dans une discussion informelle avec des supporters. Et il dit l'inverse de ce qu'il avait expliqué en conférence de presse il y a quinze jours. 

"On peut vous poser la question interdite ?". "Oui, dis-moi", répond Christophe Galtier. La scène a été filmée par des supporters à Luchin, au lendemain de la cuisante défaite du LOSC à Marseille (5-1). L'entraineur lillois sait qu'il est filmé. La discussion est cordiale mais la question est un peu polémique. La vidéo publiée sur des sites de supporter fait le buzz. 

"Enyeama, c'est un pilier, un des meilleurs gardiens du monde... On manque d'expérience, lui, il en a... Pourquoi vous le faites pas jouer les 4 derniers matchs ?", interpelle un des supporters. 

« C’est très clair, c’est un problème Enyeama / club. Je vous réponds sincèrement c’est un problème Enyeama / dirigeants », répond Christophe Galtier. Vincent Enyeama, gardien titulaire entre 2013 et 2017 est donc écarté pour des raisons extra-sportives, selon l'entraineur du LOSC. 



Le problème, c'est qu'à la même question, le 5 avril dernier, Galtier avait répondu d'une toute autre manière : « Aujourd'hui, cela fait plus d'un an qu'il n'a plus joué à ce niveau-là. Il est encore handicapé par sa blessure et il y a encore des choses qu'il ne peut pas faire ». Que faut-il croire ? 

Vincent Enyeama, blessé pendant 8 mois, avait été placé par les dirigeants du LOSC dans le "loft" (joueurs devenus indésirables et priés de quitter le club). Finalement, il est resté. 
L'international nigérian rejoue avec la réserve (N2) du LOSC depuis décembre dernier (uniquement les matchs à domicile). Le débat autour de sa titularisation est réapparu suite aux contre-performances de Mike Maignan. Ecarté, ce dernier a été remplacé par Koffi, qui a aussi montré toutes ses limites actuelles à Marseille. 


L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité