VIDEO. Louvre-Lens : une statue en hommage à ceux qui luttent contre la pauvreté

C'est la journée mondiale du refus de la misère. Le Louvre-Lens s'implique à sa façon avec une nouvelle sculpture (signée Françoise Pétrovitch) installée dans le parc du musée. Elle est intitulée "Tenir".

Les yeux clos... Une force intérieure. Un visage pour ces combattants silencieux qui luttent, au quotidien, debout. La statue a été baptisée "Tenir" et est désormais exposée dans le parc du Louvre-Lens.

L'oeuvre fait écho à l'histoire de ses commanditaires. Des habitants de Liévin issus de différentes associations solidaires, comme ATD Quart-monde. "Faut donner la main...Même si la personne est en bas, remonte-la,  ne la laisse pas !", a proclamé une des membres de l'association, émue, devant la statue.
 



Cette statue de 2 mètres a été inaugurée ce mardi. Elle vient symboliser le combat des associations contre la pauvreté. "On est très émus. Ça fait 9 ans qu'on se bat pour l'avoir. Vraiment, c'est quelque chose qui nous honore", explique Maryline Colliez, d'ATD-Quart Monde. 

La statue présente une figure féminine empêchant l'être vulnérable de tomber lui aussi dans la précarité. Entre énergie, tendresse et mélancolie... L'aboutissement de 3 ans de travail pour cette artiste. Comment représenter un combat au quotidien, l'intégrer dans l'histoire du bassin minier ? "J'ai choisi une patine noire pour le bronze, qui rappelle la mine. Un noir bleuté qui va bien ici dans le bois", a expliqué Françoise Pétrovitch, artiste. 

Majestueuse, l'oeuvre trône désormais dans le parc du musée pour une durée illimitée... Elle s'accompagne pour deux semaines d'une exposition temporaire, hommage à ces résistants à la misère. 

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité