VIDEO. Paris-Roubaix : pourquoi la tranchée d'Arenberg a perdu 100 mètres

Lors de la dernière reconnaissance cet hiver par les organisateurs du parcours 2019 du Paris-Roubaix, a eu lieu un réajustement topométrique : la tranchée d'Arenberg passera sur la feuille de route de 2400 à 2300 mètres... On vous explique pourquoi.
La tranchée d'Arenberg vue de haut
La tranchée d'Arenberg vue de haut © Céline Rousseaux
Au coeur de la forêt, le secteur 19 du Paris-Roubaix, classé 5 étoiles. Un passage très difficile et mythique de la course. Il a perdu plusieurs mètres depuis février. Pourquoi ? Comment ?

Percer le mystère de la longueur de la tranchée d'Arenberg, voilà ce que nous avons proposé ce matin-là à Salvatore Castiglione, maire de Wallers-Arenberg.  

Pur la première fois de sa vie, à pied, le premier magistrat a traversé la drève avec deux hommes équipés d'odomètre. 2 km et quelques de bonheur. Pour vérifier ce qu'a annoncé l'organisateur de Paris-Roubaix en février dernier : "Suite à un relevé plus précis effectué lors d'une séance de reconnaissances, la distance de la trouée d'Arenberg (secteur 19) a été ramenée de 2400 mètres à 2300 mètres... sans qu'aucun pavé n'ait été retiré !"

"Qu'elle fasse 2400 mètres ou un peu moins, elle est toujours aussi dure, explique-t-il. Je crois que les coureurs seront contents et retrouveront le sourire à la fin du passage de cette trouée."

 
VIDEO. Paris-Roubaix : pourquoi la tranchée d'Arenberg a perdu 100 mètres

A cette sortie, nous avons convié des anciens du village, cyclistes avertis, amoureux du lieu et de ses vibrations. Ils connaissent la trouée par coeur, depuis sa découverte en 1964. Tous les trois partagent la même hypothèse de ce métrage : les 100 m de pavés perdus aux extrémités du secteur désormais recouverts de bitume. Tout simplement. Le mystère est résolu...

A noter que nous avons mesuré 2324 mètres exactement, pour la mythique trouée ou tranchée d'Arenberg !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paris-roubaix cyclisme sport