VIDÉO. Pourquoi les Hauts-de-France est-elle la région où les personnes âgées se sentent le moins seules ?

L'association "Les Petits Frères des Pauvres" a mené une enquête nationale.

Une fois n'est pas coutume, c'est une enquête de société qui donne une image positive des Hauts-de-France.

Dans son dernier rapport, consacré à la solitude et à l'isolement des personnes âgées, l'association "Les Petits-Frères des Pauvres" a sondé des personnes de plus de 60 ans dans chaque région.
 

Solitude et isolement des personnes âgées en France by France 3 Hauts-de-France on Scribd


 

Cercle familial


C'est donc dans les Hauts-de-France (et dans la région Grand-Est) que le sentiment de solitude exprimé par les sondés est le plus faible, avec 21%. C'est bien moins que la moyenne nationale (en province) de 27%, et beaucoup moins que dans le Centre-Val-de-Loire où 40% des personnes interrogées se sentnetisolées.

Parmi les sondés, dans la région, seuls 3% précisent qu'ils éprouvent "de façon régulière" de la solitude.
 

À quoi cela est-il dû ? Ce chiffre pourrait s'expliquer (en partie) par l'attachement à la région : ce même rapport montre que 61% des personnes âgées sondées dans les Hauts-de-France résident toujours dans leur département naissance.

Naturellement, quand on reste dans le département où l'on a ses amis et surtout sa famille, il y a moins de risques de se retrouver isolé après 60 ans. D'ailleurs, 17% seulement des personnes interrogées se disent isolées de leur cercle familial, contre 22% à l'échelle nationale.
 

 En revanche, la tendance à se couper de ses amis (30%) et de ses voisins (27%) est plus forte que dans la plupart des autres régions.