• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un vin belge élu meilleur mousseux du monde pour la première fois devant les champagnes

Pour la première fois depuis sa création, le concours mondial de Bruxelles n'a pas couronné de champagne français. / © Ali Benbournane
Pour la première fois depuis sa création, le concours mondial de Bruxelles n'a pas couronné de champagne français. / © Ali Benbournane

Un prix international pour un mousseux produit en Belgique. Une première et une surprise qui a étonné dans le petit monde du vin.

Par Ali Benbournane / Bertrand Théry

Le Concours mondial des vins est une compétition internationale au cours de laquelle plus de 9 000 vins sont présentés par les producteurs pour être dégustés et évalués par un panel d’experts. Et à la surprise générale, cette année, c'est un Belge qui a décroché le le prix de la Révélation Internationale, le meilleur mousseux du monde...
 
Voir cette publication sur Instagram

#CMB2019 // Day 2

Une publication partagée par Concours Mondial de Bruxelles (@concoursmondialdebruxelles) le


"On a même dû analyser et réinterroger les dégustateurs une seconde fois"


C'est une exploitation basée à Quévy près de Mons (ville proche de la frontière franco-belge) qui a remporté ce prix. Ses propriétaires, la famille Ewbank de Wespin, n'en revient toujours pas. "Meilleur produit dans la catégorie des bulles, c'est incroyable. Quand on nous a appelés, on a pensé que c'était une blague !", explique Hubert Ewbank de Wespin, gérant du domaine du Chant d'Eole.

C'est un "Blanc de Blancs – Cuvée Prestige 2014" qui a été primé. "C'est très étonnant comme résultat, confirme à la RTBF le directeur du concours Thomas CostenobleD'ailleurs, on a même dû analyser et réinterroger les dégustateurs une seconde fois. Ils étaient les premiers étonnés, mais quand la qualité est là, les résultats sont implacables. »
 
Un vin belge élu meilleur mousseux du monde

En Belgique, 10 viticulteurs seulement produisent du vin. Le domaine du chant d'Eole est celui qui est situé le plus au sud du pays. L'une des explications du succès mais pas seulement. 

Car pour ne pas se louper, ces Belges se sont associés avec des producteurs de champagne. Ils ont planté 15 hectares de chardonnay en 2010. 15 hectares exploités à la mode champenoise. Aux pieds d'éoliennes. Avec un climat qui s'est radouci....

"Le sol, c'est la même craie que celle de la Marne, explique Hubert Ewbank de Wespin. On a une bonne pente, une bonne altitude, on est exposé vers le sud. On a mis tous les éléments de notre côté pour y arriver. (...) Ce prix bouleverse évidemment le monde du vin. Pour la Belgique, c'est une moment exceptionnel. On nous voyait comme des amateurs, une petite des régions faisant du vin... Enfin, nous avons une reconnaissance internationale. "
 


Presque du champagne...


Chaque année, les 100 000 bouteilles produites ici trouvent preneurs. Un vin mousseux belge à la mode champenoise. Un compromis qui fait donc  recette. "C'est un produit 100% belge. On n'a pas l'appellation champagne vu qu'on n'est pas en Champagne. Mais tout le savoir-faire reste français... Ça, je vous le laisse quand même. Vraiment, les Français continuent à nous aider. On ne serait pas capables de faire un vin comme ils font !"

Face au succès, le domaine va s'agrandir. Les viticulteurs visent désormais le marché international. 


 

Sur le même sujet

Brahim et Ahmed ("Mozart est à nous", épisode 10/15)

Les + Lus