Vols Ryanair annulés : la compagnie revoit finalement sa politique d'indemnisation

Ryanair va finalement indemniser les passagers dont le vol est annulé, après un ultimatum de l'aviation civile britannique. De nouvelles annulations sont par ailleurs prévues jusqu'en mars. / © MAXPPP
Ryanair va finalement indemniser les passagers dont le vol est annulé, après un ultimatum de l'aviation civile britannique. De nouvelles annulations sont par ailleurs prévues jusqu'en mars. / © MAXPPP

Face à la contestation des voyageurs et à l'ultimatum de l'Autorité britannique de l'aviation civile, la compagnie low-cost Ryanair a finalement cédé. Elle va revoir sa procédure d'indemnisation pour dédommager les voyageurs concernés. 

Par Mahaut Landaz avec AFP

"Ryanair a capitulé", selon l'Autorité britannique de l'aviation civile. La compagnie aérienne irlandaise a affirmé vendredi avoir pris les mesures pour que les clients concernés par les annulations de vols soient informés de leurs droits en matière de remboursement, de transfert de vol et de prise en charge des frais annexes. 

Concrètement, si vous êtes un client affecté par les annulations, attendez-vous à recevoir un mail de Ryanair vous expliquant la marche à suivre pour être dédommagé, comme prévu par le règlement européen 261/2004. Un communiqué est également disponible sur le site et le compte Twitter de la compagnie. 



Ryanair a aussi annoncé avoir mis à jour sa rubrique d'aide en ligne, particulièrement critiquée par les utilisateurs depuis le début de la vague d'annulations. Sur twitter, beaucoup de passagers avaient fait part de leur mécontentement. 


Un ultimatum de l'aviation civile britannique 


Ce changement de position de Ryanair intervient après le lancement mercredi par l'Aviation civile britannique d'une procédure préalable à une éventuelle action en justice.

L'agence estimait que Ryanair avait "induit en erreur" les passagers en leur "fournissant des informations inexactes sur leurs droits". Elle va maintenant étudier "en détail" les nouvelles propositions de la compagnie aérienne pour s'assurer que les passagers "obtiennent ce à quoi ils ont droit". 



Une nouvelle série de 18 000 annulations


Plusieurs vols avaient été annulés dans les aéroports de Bruxelles-Charleroi et de Beauvais récemment. Et apparement ce n'est pas fini, puisque la compagnie a annoncé mercredi 18 000 suppressions supplémentaires entre novembre et mars 2018, affectant 400.000 clients. 

Cette vague s'ajoute aux 2.100 vols supprimés entre mi-septembre et fin octobre, laissant alors 315.000 clients dans l'incertitude.


Sur son site, Ryanair explique que cette "baisse de la croissance" de la compagnie évitera de nouvelles annulations de dernière minute. Ryanair, qui donnait jusque là peu de précisions, dresse une liste des 34 liaisons annulées cet hiver.

A l'aéroport de Beauvais, la liaison avec Thessalonique, en Grèce, sera interrompue à partir du 1er novembre. Certaines annulations ponctuelles sont déjà indiquées sur le site de la compagnie pour les aéroports de Beauvais et de Charleroi

Ryanair, qui justifiait jusque-là ces annulations par une volonté de lutter contre les retards, reconnaît maintenant que cette politique est liée "au casse-tête du planning des pilotes" lié au grand nombre de jours de congés à prendre d'ici début 2018. Elle a néanmoins exclu connaître un problème plus structurel de pénurie de pilotes.



A lire aussi

Sur le même sujet

Franck Franck Benoit, directeur de production à la cuisine centrale d'Amiens

Près de chez vous

Les + Lus