Cet article date de plus de 5 ans

#mt180 : Florian Guibbal, le finaliste pour l'Université de la Réunion

Parmi les 13 finalistes en lice pour "Ma thèse en 180 secondes", samedi, à l'Université de la Réunion, Florian Guibbal l'a emporté à l'unanimité. Son sujet, développé en moins de 3 minutes, avait pour thème le dépistage précoce des plaques d’athérome, autrement dit, du mauvais choléstérol.
© @Clicanoore
Présenter son projet de thèse en moins de 3', ce n'est pas plus facile en métropole que dans les départements d'Outre-Mer !

Cette année, 3 universités ultramarines sont inscrites au concours "Ma thèse en 180 secondes". Avant  celles de Guyane (13 avril) et de Nouvelle Calédonie (26 avril), l'Université de La Réunion a ouvert "les hostiilités oratoires".
13 candidats doctorants se disputaient la première place qualificative pour la finale nationale, les 30 et 31 mai prochain à Bordeaux. 
Florian Guibbal, à l'unanimité des deux jurys a été désigné vainqueur pour son exposé particulièrement clair sur le dépistage précoce des plaques d’athérome, par imagerie nucléaire. Un sujet particulièrement ardu, mais qu'il a manifestement réussi à rendre limpide, pour ne pas dire ... Lipide !






 

Une autre lauréate 

Le prix du public a été attribué à Noëlly Madeleine, de l’unité de recherche Dynamique des structures et interaction des molécules biologiques. Elle a présenté sa thèse "Identification d'inhibiteurs pour l'interaction entre la glycoproteine Luthéran et la Laminime en utilisant des techniques de modélisation et de simulation moléculaire".
mt180 - Université de La Réunion - Noëlly Madeleine



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ma thèse en 180 secondes éducation société université