#mt180 : Florian Guibbal, le finaliste pour l'Université de la Réunion

Parmi les 13 finalistes en lice pour "Ma thèse en 180 secondes", samedi, à l'Université de la Réunion, Florian Guibbal l'a emporté à l'unanimité. Son sujet, développé en moins de 3 minutes, avait pour thème le dépistage précoce des plaques d’athérome, autrement dit, du mauvais choléstérol.

Par Erick Haas

Présenter son projet de thèse en moins de 3', ce n'est pas plus facile en métropole que dans les départements d'Outre-Mer !

Cette année, 3 universités ultramarines sont inscrites au concours "Ma thèse en 180 secondes". Avant  celles de Guyane (13 avril) et de Nouvelle Calédonie (26 avril), l'Université de La Réunion a ouvert "les hostiilités oratoires".
13 candidats doctorants se disputaient la première place qualificative pour la finale nationale, les 30 et 31 mai prochain à Bordeaux. 
Florian Guibbal, à l'unanimité des deux jurys a été désigné vainqueur pour son exposé particulièrement clair sur le dépistage précoce des plaques d’athérome, par imagerie nucléaire. Un sujet particulièrement ardu, mais qu'il a manifestement réussi à rendre limpide, pour ne pas dire ... Lipide !






 

Une autre lauréate 

Le prix du public a été attribué à Noëlly Madeleine, de l’unité de recherche Dynamique des structures et interaction des molécules biologiques. Elle a présenté sa thèse "Identification d'inhibiteurs pour l'interaction entre la glycoproteine Luthéran et la Laminime en utilisant des techniques de modélisation et de simulation moléculaire".
mt180 - Université de La Réunion - Noëlly Madeleine



A lire aussi

Sur le même sujet