• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le port du Havre avantagé par l'abandon du projet de canal Seine-Nord ?

Après l'annonce du gel par le gouvernement du projet de canal reliant la Seine au Nord de l'Europe, les professionnels du port du Havre réagissent et défendent leur position stratégique.

Par Richard Plumet

Le projet de canal Seine-Nord a été suspendu fin août 2012.  
Estimé à 4,3 milliards d'euros en 2009 par Voies Navigables de France (VNF), le coût global serait aujourd'hui bien plus élevé. Le gouvernement a décidé de geler le dossier er de demander un rapport sur sa faisabilité financière.

L'objectif  consistait à relier le bassin de la Seine aux 20.000 kilomètres du réseau fluvial du Nord de l'Europe en creusant (au niveau de la Picardie) un canal de 106 kilomètres.
Les professionnels du port du Havre, qui attendaient de ce nouvel axe fluvial un développement de leur trafic de conteneurs,sont pour la plupart déçus. Mais, pragmatiques, ils réagissent en demandant des investissements à l'échelle locale, plus faciles à financer, pour permettre le développement du port Havre.
Port qu'ils veulent positionner comme un concurrent de ceux d'Anvers et de Rotterdam. Mais pour cela il faudra prolonger le canal maritime jusqu'à Tancarville, et développer le trafic fret par le chemin de fer avec la création d'une nouvelle ligne, la fameuse LNPN  qui est au centre des débats de l'Axe Seine et le principal dossier  du projet du Grand Paris.

VIDEO : le reportage d' Emmanuelle Darcel et Hervé Guiraudou avec les interviews de : 
  • Frédéric Cuvillier, Ministre des Transports (le 3 septembre 2012)
  • Christian Leroux président UMEP- Union Maritime et Portuaire
  • Philippe Clément-Grandcourt chargé de misson LogiSeine- LogiRhône
DMCloud:3085
Canal Seine-Nord : réactions au Havre

Sur le même sujet

Canicule : les pompiers normands sur tous les fronts ce jeudi après-midi

Les + Lus