• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pêche à la coquille Saint-Jacques : les pêcheurs Normands montent le ton

Manifestation des pêcheurs Hauts et Bas-Normands ce lundi matin devant les locaux des Affaires Maritimes du Havre.
Manifestation des pêcheurs Hauts et Bas-Normands ce lundi matin devant les locaux des Affaires Maritimes du Havre.

Hauts et Bas-Normands réunis, ils se sont rassemblés ce lundi matin devant la Direction régionale des affaires maritimes du Havre pour exprimer leur très fort mécontentement. 

Par Catherine Berra

Samedi déjà, les patrons-pêcheurs du Calvados et du Havre se sont réunis à Port-en-Bessin pour décider ensemble de la conduite à tenir.

Ils s'insurgent contre leurs collègues Ecossais, Belges et Anglais qui pêchent déjà la coquille alors que pour eux, la date officielle d'ouverture de la campagne est fixée au 1er octobre.

Ainsi, impuissants, ils assistent au ratissage de la Baie de Seine par ces pêcheurs étrangers qui attaquent la ressource sans scrupules.

L'Ifremer annonce un stock de 29 000 tonnes de Saint-Jacques au fond des eaux, ce qui est un record.

L'organisme estime aussi que les 12 000 tonnes les plus faciles à pêcher auront été prélevées par la pêche britannique avant l’ouverture du 1er octobre pour les bateaux français.

L'arraisonnement d'un coquillier battant pavillon écossais début septembre n'a pas suffit à calmer les esprits, ni à désamorcer les conflits des dernières semaines.



En effet, exaspérés, les pêcheurs normands annoncent ce lundi qu'ils partiront à la pêche à la coquille au-delà de la zone des 12 milles dès jeudi.



Exemple et détail des relations souvent tendues entre pêcheurs Français et Britanniques, avec ce reportage de  Rebecca Benbourrek et Claude Leloche qui ont embarqué sur L'Enez Sun, un chalutier de Port-En-Bessin : 

Grogne des pêcheurs de coquilles

Sur le même sujet

Des maisons individuelles mal construites ? Un constructeur normand mis en cause

Les + Lus