Grand-Quevilly (Seine-Maritime) : brûler des ordures pour chauffer des logements

10 000 logements de la banlieue sud de Rouen seront prochainement chauffés par de la vapeur produite par l’usine d’incinération des ordures ménagères de l’agglomération

Récupérer et valoriser

L’usine Vesta est une immense installation située en bord de Seine (sur l’emplacement des anciens  Chantiers navals de Normandie) reconnaissable de loin par ses cheminées de paquebot.
C’est là qu’arrivent les ordures ménagères des habitants de 164 communes, mais aussi des déchets industriels, commerciaux et médicaux d’une grande partie du département de Seine-Maritime.
Avec une capacité d’incinération de 325 000 tonnes par an, Vesta  a été conçue pour que les fumées et les gaz de combustion deviennent une source d’énergie
Alimenté par de la vapeur à 395°, un turbo-alternateur  de 32 mégawatts fabrique déjà de l’électricité.

Une deuxième étape : chauffer les logements

En complément de la production d’électricité, l’usine Vesta va désormais être équipée pour le chauffage de 10 000 logements et bâtiments publics des communes de Grand et Petit-Quevilly.
Dévoilé le 21 septembre 2012, ce « projet chaleur » permettra  au SMEDAR  (Syndicat Mixte d'Elimination des Déchets de l'Arrondissement de Rouen) d’être,  d’ici un an, un acteur majeur  et exemplaire du développement durable.
durée de la vidéo: 01 min 46
Vesta chauffe les logements_22/09/2012
VIDEO : le reportage France 3 Haute-Normandie de Jean-Paul Lussault et Hervé Colosio avec les interviews de :
(infographie : Sylvain Tocco)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter