Les échasses urbaines débarquent dans les rues de Rouen

Ils ne sont que  quelques dizaines  à pratiquer ce qui est un loisir mais pas encore tout à fait un sport : se déplacer en sautant pour voir la ville d’en haut, à 70 centimètres au dessus de la foule..

Courir plus vite et sauter plus haut

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne passent pas inaperçus !
Chaussés d’étranges appendices flexibles, les adeptes des échasses urbaines se faufilent dans les rues du centre ville de Rouen comme des kangourous échappés d’un zoo.
Ces « jumpers »  (c’est comme ça  ils se nomment)  sont les pionniers en Normandie de la pratique d’une nouvelle façon de se déplacer. Ça va vite, très vite et ça secoue, procurant de nouvelles sensations.


Sportif

Parmi ces passionnés ils sont quelques uns à pratiquer les échasses de façon intensive avec le secret espoir d’en faire un sport à part entière, avec plein de clubs et une fédé.
Fêlés ces sauteurs ?
Pas si sûr puisque l’un d’entre eux, Thomas Broult, en a fait son métier en créant récemment sa société. Un projet récompensé par le prix Créac’tifs 2012, lors du concours d’innovation de l’agglomération de Rouen.

VIDEO : le reportage France 3 Haute-Normandie de François Verly et Patrice Cornily
à Rouen avec les interviews de :Reportage illustré par des images de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de  Londres le 27 juillet 2012  et des images de la demi- finale 400 mètres aux J.O. de Londres le 5 août 2012
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter