Cet article date de plus de 8 ans

Alain Le Vern et le train rapide Paris- Rouen-Le Havre : pas de ligne nouvelle mais une modernisation de l’existant

Invité du journal télévisé 19|20 de lundi soir (8 octobre), le président du conseil régional de Haute-Normandie a confirmé l’abandon du projet d'une nouvelle ligne de train rapide  au profit de la modernisation du «Mantois»

Alain Le Vern a confirmé sur notre plateau lundi qu'il n'y aurait pas de ligne à grande vitesse entre Paris et Le Havre, mais une amélioration de l'existant.
Alain Le Vern a confirmé sur notre plateau lundi qu'il n'y aurait pas de ligne à grande vitesse entre Paris et Le Havre, mais une amélioration de l'existant.

Enfin la vérité... 

Alain Le Vern n’a pas caché sa satisfaction en rappelant que depuis le début du projet de ligne nouvelle de train rapide entre Le Havre et Paris, il avait toujours dit la même chose : il faut un financement.
Il est revenu sur l’annonce de Nicolas Sarkozy, qui en 2009, promettait « qu’en 2017 il faudrait moins d’une heure pour aller du Havre à Paris ».  En critiquant l’ancien président de la république, le président de la région Haute-Normandie a martelé que les promesses de train rapide de l’ancien gouvernement n’étaient pas financées.
En revenant à un «discours de vérité  et de réalité» Alain Le Vern annonce que l’avenir passe par deux phases : 
Tout cela dans «une démarche globale»  pour améliorer petit à petit les performances afin d'avoir, à terme, et en faisant ce qui est finançable, un train rapide. Enfin, il a précisé qu'il "allait travailler pour aller le plus vite possible sur ces premières phases de ce projet global".
durée de la vidéo: 01 min 49
Alain Le Vern et le train rapide_08/10/2012
VIDEO : Alain Le Vern invité du 19|20, répond aux questions d'Emilie Leconte
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports